(Robe) #6 Lucie in the sky with diamonds…

RobeLucieRDC08Remarque avant lecture : cet article a été rédigé en regardant d’un oeil un match de coupe du monde (Suisse-Argentine)… Bien que peu intéressée par le foot, j’avoue que j’avais un faible pour les joueurs de mon nouveau pays. Désolée d’avance pour les coquilles éventuelles.

Je sais, le titre de cet article est hyper hyper facile… mais je n’ai pas pu m’empêcher 🙂 Vous me pardonnez ?

Un autre titre (beaucoup moins glamour) aurait pu être « Emballé, c’est pesé… » tellement, de mémoire, je n’ai jamais été aussi rapide dans ma vie de couturière pour coudre un modèle. D’habitude, je suis lente, très lente. Je réfléchis des plombes sur le patron, le tissu, les modifications à apporter, les petites détails à rajouter… Mais là, non. J’ai découvert le patron de la robe Lucie de République du chiffon sur le blog de Jolies Bobines (très jolie version avec un tissu imprimé canard, j’adooooorre) vendredi dernier et là, révélation : mais, mais, mais c’est le patron que je recherche depuis des semaines… !!! Incroyable 🙂 La robe débardeur parfaite pour l’été ! Il me la faut, maintenant tout de suite. Sans pinces, sans zip, sans boutons, sans contraintes… Quelqu’un a écouté mes rêves et m’a entendu. Merci Géraldine 🙂

/ Coupe, modèle

Donc, la robe Lucie, c’est un patron République du chiffon. Même si je n’ai pas hésité une seconde avant de le commander tellement il me plaisait, je ne l’ai pas abordé « les yeux fermés » comme un patron Deer & Doe.

Car si vous me permettez un petit « Previously on… », République du chiffon et moi, c’est l’histoire d’un rendez-vous manqué, d’une suite d’incompréhensions et de manqués. J’adore le style RDC et presque tous les modèles. Mais eux, en revanche, ne m’aiment pas. J’ai fait la robe chemise Béa : un peu étriquée aux épaules. La chemise Margot : un échec total. La robe Mélanie, et je me suis arrêtée à la toile, heu, même dans la plus grande taille, ça va pas du tout… Bref, on était mal parti.

RobeLucieRDC06

Mais là, avec Lucie, absolument aucune hésitation. J’ai été guidé par mon cerveau reptilien : « laisse toi faire, laisse toi aller, ne réfléchis pas, cette robe, elle est très bien, il y a pas de lézard, ça va le faire, elle va être trop bien, ta nouvelle petite robe... »

Et j’ai bien fait ! Ma réconciliation avec RDC est en cours, car la robe Lucie, elle est juste trop canon ! De belles bretelles larges, un joli empiècement à l’épaule devant et derrière pour passepoiler par petites touches (ma passion dans la vie), un décolleté sage devant, échancré dans le dos (avec éventuellement le soutif pour la touche Carrie Bradshaw pas désagréable), un côté oversize à la taille pour respirer, une longueur de jupe tip top (comme disent les Suisses), de belles fronces pour une belle matière autour des hanches. Il est possible de la porter avec une ceinture ou non, avec des sandales, des talons pour une tenue plus apprêtée.

Bref, génial, je vous dis :)))

RobeLucieRDC14

// Choix du tissu

Je ne savais pas quoi faire de mon beau tissu Ikat d’Anna Ka Bazaar réceptionné il y a 10 jours à Paris. Il s’agit d’un voile de coton imprimé, très coloré, avec un côté psychédélique et un peu fascinant.

Pour celle qui a fait un voyage de rêve à Bali en août dernier et a découvert l’ikat au coeur même des ateliers de tissage à Sidemen*, je ne pouvais que craquer pour ce tissu… Je l’ai commandé sur Internet, sans le toucher, sans le voir. C’était risqué. Mais une très belle surprise en le découvrant à Paris : il était encore plus beau en vrai ! Une vraie tuerie. Le passepoil vieil or vient également de ma commande Anna Ka Bazaar.

RobeLucieRDC11

/// Réalisation

Bon, on va pas se mentir, j’ai fait une toile. Pour un modèle comme celui-ci, sans pinces poitrine, ni ajustements spécifiques, c’était pas forcément utile, mais vu mes antécédents avec RDC, je voulais pas un nouvel échec… Et absolument aucun problème. J’ai taillé un 42 pour les épaules et un 40 pour les côtés du buste. Je pense que je pourrais même descendre jusqu’au 38 (oulala, moi, un 38 ????) pour mes prochaines Lucie, tellement la robe est large et peut contenir mon imposante poitrine. J’ai choisi la version doublée car mon joli voile de coton est bien entendu complètement transparent ! Sinon, aucune autre modification. Peut-être la longueur de la jupe que j’ai ajusté sur moi, mais à peine par rapport à la longueur préconisée (et pourtant je fais 1,73m).

RobeLucieRDC12

J’ai trouvé les instructions de montage très limpides, claires et faciles à suivre. Franchement, grosse amélioration des explications RDC (enfin depuis le livre « Un été couture » et les patrons PDF avant patrons pochettes). Cette petite robe est un plaisir à coudre, et surtout très rapide à réaliser. Ce qui me plaît vraiment, c’est que la créatrice ait pensé à la propreté intérieure de la robe. Ma Lucie est donc presque aussi belle l’intérieur qu’à l’extérieur. Avec sa doublure un poil plus courte que le tissu, aucune couture ne dépasse. Pas besoin de faire des surpiqûres, que je trouve généralement super moches. Une version réversible serait même envisageable.

Un tout petit (tout petit) bémol quand même 😉 : j’ai un peu merdé sur la découpe du tissu. J’ai pas forcément réfléchi avant de couper, et les motifs sont pas forcément raccords. Mais bon, ça se voit pas trop, hein ?

RobeLucieRDC10

Un modèle simple, rapide à faire avec des belles finitions : que demander de plus ?

Pour conclure, j’aime déjà beaucoup beaucoup ma nouvelle robe, je sens que je vais beaucoup la porter cette été. Je trouve qu’elle me va bien (et l’amoureux aussi, alors !). Elle est super confortable. Il y aura d’autres, c’est sûr. Une version top, une version maxi dress, une version brodée… Ma tête fourmille à nouveau d’idées. Affaire à suivre donc. On passe au recap.

RobeLucieRDC09 //// Recap

Patron : Robe Lucie de République du chiffon

Taille : 42 pour les épaules, 40 pour les côtés

Matière : 2m de voile de coton Ikat Multico Anna Ka Bazaar +métrage correspondant de voile de coton blanc pour la doublure

Critère plaisir :  5/5

Critère seyant : 5/5

Critère mix&match : 3/5

Critère compatibilité garde-robe boulot : 0/5 (impossible de porter ce genre de robe au boulot, mais bon, ça tombe bien, j’ai pas encore trouvé. On peut continuer à se faire plaisir ;))

Note générale : 13/20

Coût total : 48,6€ (7,6€ patron + 30€ de tissu + 11€ de doublure + fil du stock)

*En sus, mes « vrais » Ikat ramenés de Bali l’année dernière. Je retrouve mes photos et je vous prépare un article sur cette visite incroyable d’un atelier de tissage au coeur de cette île magique.

RobeLucieRDC01

Pour finir sur une note tout aussi facile que le début de cette article : https://www.youtube.com/watch?v=ZqXmBy1_qOQ&list=RDZqXmBy1_qOQ

Publicités

12 réflexions sur “(Robe) #6 Lucie in the sky with diamonds…

  1. Elle est vraiment sympa cette robe!
    Sinon, pour te rassurer, moi aussi j’ai eu qq petits soucis avec les patrons RDC. Pour l’instant il n’y a que la robe Mélanie qui est portable, et c’est pas faute d’en avoir essayé d’autres.

    J'aime

    • Merci ! Pour les patrons rdc, je pense surtout que certains modèles même s’ils sont très jolis ne sont pas compatibles avec ma silhouette (robe Mélanie par ex), mais d’autres le sont… Dans mon planning, j’ai Michelle, Marion et Adrienne et j’espère que ça va passer !!

      J'aime

  2. moi aussi j’adore! j’avais un peu peur de l’effet montgolfière de ce genre de robe avec ma poitrine (j’adore les modèles rdc mais je crains toujours que ça ne convienne pas à mes formes) mais là tu m’as convaincue, elle te va super bien, et ce tissu…! J’attends ton reportage avec impatience. Sinon, est-ce que je suis la seule à trouver que Lucie et Mistral de Aime comme Marie se ressemblent énormément? je suis en train d’hésiter entre les 2…

    J'aime

    • Merci merci ! oui, franchement, tu peux y aller sans crainte pour la poitrine : pas d’effet montgolfière, et ce malgré un tissu plus raide qu’une viscose. Sinon, oui, clairement, tu as raison : Lucie et Mistral sont cousines, voire soeurs 🙂 Elles se ressemblent comme 2 gouttes d’eau et sont basées sur la même idée. J’avoue que mon choix de Lucie a été pragmatique : le patron est disponible en PDF et je n’avais pas à attendre une livraison qui aurait forcément pris quelques jours. Comme je voulais la faire tout de suite maintenant et que j’ai complètement craqué sur la version de Jolies Bobines… Et puis, c’est un détail pour le coup tellement elles se ressemblent, mais je crois que je préfère les bretelles de la robe Lucie, plus larges et plus seyantes (complètement une affaire de goût), ainsi que l’empiècement possible à l’épaule.

      J'aime

  3. Coucou! Euh…ce rendez-vous là avec RDC, il n’est pas du tout mais alors pas du tout manqué! J’aime beaucoup le modèle mais j’avoue que c’est ta réalisation qui me convainc vraiment avec ce merveilleux tissu!!! Sublime!

    J'aime

  4. Pingback: (Robe) #7 Lucie brodée, portée |

  5. Pingback: #FridayWear #6 | Une parisienne en Helvétie

N'hésitez pas à commenter, je ne manquerais pas de vous répondre !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s