(Chemise) #5 Février : Archer au carré

(c)UPEH Archer au carréLa saga Chemises sur le blog se poursuit ! Le mois de février touche à sa fin et il est plus que temps de vous présenter la chemise de février, cousue déjà depuis le début du mois. Pour ce mois de février qui a été synonyme de stress des exams, de rires et de bonheur mais aussi de larmes, j’ai voulu me faire PLAISIR avec 1) un modèle que je voulais essayer depuis des lustres et 2) avec de belles fournitures.

Résultat de cette opération plaisir : une chemise Archer de Grainline Studio en Shine blue black d’Atelier Brunette. Tout ce qu’il me fallait pour mettre de la chaleur au coeur dans ce mois de février neigeux et glacial.

En la mettant la première fois, le côté « gendarmette » de mon choix de fournitures m’a sauté aux yeux. Peut-être inconsciemment ai-je voulu rendre hommage à mon grand-père et mon oncle gendarmes. Avec ses carrés noirs et bleus, ses boutons carrés et son côté militaire, elle est donc plus qu’au carré, cette Archer !

Présentation.

♦ Coupe, modèle 

J’avais déjà cousu le Tiny pocket tank de Grainline l’été dernier et j’avais été conquise par le professionnalisme de cette marque américaine : les explications délivrées avec le patron sont précises et claires (bien que seulement en anglais), les sewalongs sur le site de la marque très bien illustrés (du coup, presque plus besoin de l’anglais :)). Par ailleurs, j’aime beaucoup le style et l’univers créatif de Jen, la designeuse de Grainline, que je suis assidûment sur son blog et Instagram. Les coupes et les modèles sont simples, confortables, sans chichis mais aux détails intéressants et cela correspond tout à fait à mon style aux accents boyish.

(c)UPEH Archer view B 1La chemise Archer était dans ma wish list couture depuis un moment déjà et j’avais très envie de m’y atteler dans le cadre de mon projet saga Chemises 2015. De nombreuses versions de cette chemise ont déjà été réalisées à travers le monde et Google images est une vraie mine d’inspiration !

J’avoue néanmoins avoir longuement hésité avant d’acheter le patron :

  • la chemise est certes féminine et gradée dans de nombreuses tailles mais elle ne comporte aucune pince poitrine ! Avec ma poitrine (95D), je suis désormais plus sceptique devant les modèles qui n’en ont pas.
  • j’hésite toujours à me lancer dans des patrons PDF, surtout avec les marques américaines, car l’assemblage du PDF prend énormément de temps. Certes, Jen a récemment lancé des versions papiers des patrons Grainline, mais je crois qu’ils sont sur papier de soie et je n’aime pas ce type de support, fragile et difficile à manipuler. Je n’aime pas couper directement dans mon patron papier car je veux grader la possibilité de les faire en plusieurs tailles. Par ailleurs, les patrons Grainline ne sont pas encore distribués en France, notamment sur les merceries en ligne : il faut donc les commander aux Etats-Unis, avec d’éventuels frais de douanes à rajouter. Même si cela demande plus de travail, le PDF a l’énorme avantage d’être hyper instantané : une envie et quelques clics plus tard, le patron est sur l’ordi. Je suis donc partie sur la version PDF…

(c) UPEH Archer view B 2Ce patron a quand même beaucoup de points positifs qui le place en bonne position dans ma recherche du patron de chemise parfait :

  • le patron de la chemise Archer comporte deux variations : une « view A » classique mais avec des poignets de manches biseautés et une « view B » avec une basque froncée dans le dos et des poignets de manches droits. En achetant ce patron, c’est un peu comme si on achetait deux patrons en un, et ça, c’est vraiment chouette. Pour ma première Archer, j’ai voulu un peu d’originalité, et je suis partie sur la view B. Par ailleurs, Jen propose sur son blog d’autres variations de la chemise, notamment une version sans manche (ici) et un autre type de poche.
  • le col comporte un détail un peu particulier : le dos du col (la partie non visible) est coupé en deux parties dans le biais. J’ai déjà cousu de nombreuses chemises mais c’est la première fois que je vois cette technique.
  • la patte de boutonnage (celle des boutonnières) est une pièce dissociée du devant droit. C’est intéressant pour prévoir de la couper dans un tissu contrastant ou dans le biais.
  • deux méthodes sont proposées pour coudre l’empiècement d’épaule, dont une « en fourreau ». J’aime bien cette technique, pratiquée il y a quelques années, que j’ai été heureuse de refaire ici.
  • le montage non tubulaire de la manche : comme pour la chemise de janvier, la manche se monte à plat, ce qui est, il faut le reconnaître, ultra pratique !
  • les poches : elles sont sympas, ces poches larges. J’aime beaucoup ce détail !

 Sourcing 

Comme indiqué en intro, j’ai voulu me faire plaisir avec cette chemise en choisissant de belles fournitures.

(c) UPEH Archer view B11Tissu. C’est le Shine blue black d’Atelier Brunette. Et oui, encore du Atelier Brunette ! Il faut bien admettre que ces tissus de coton fin sont absolument parfaits pour la confection de chemises. Légers, ils sont très agréables à porter mais aussi très légèrement transparents, ce qui est plutôt élégant pour une chemise (enfin plus que pour une robe !). De bonne facture, ils tiennent la longueur dans le temps et supportent les nombreux lavages. Ils sont aussi très faciles à travailler. En revanche, petit bémol sur ce tissu que j’ai commandé en ligne, donc sans le voir : la base du tissu est beige, mais d’un beige très rosé ! Je ne m’y attendais pas et je suis un peu déçue. Même si je l’aime beaucoup, ce rosé ne me sied pas très bien au teint et pourrait presque donner mauvaise mine les jours de grisaille.

(c) UPEH Archer view B10Boutons. Je n’avais pas les bons boutons dans mon stock. Je suis donc allée faire un tour dans ma nouvelle mercerie chouchou de Lausanne, au Bouton Chic, qui a le très très grand intérêt d’être sur le chemin de mon école. Gniiii ! C’est une mercerie on ne peut plus classique, mais avec un énorme meuble en bois ancien qui couvre un mur entier avec des tonnes de boutons de toutes les couleurs. BONHEUR. J’ai un gros faible pour les boutons : j’adore les collectionner, les choisir, les regarder. Et là, je suis gâtée ! Avec l’aide de la vendeuse, qui prend le temps de conseiller, mon choix s’est porté sur une série de boutons carrés bleus, presque de la même couleur (un ton plus foncé) que les carrés du motif. Je suis partie sur deux tailles de boutons  : 7 grands pour la boutonnière devant et 3 petits pour le col et les deux poignets de manches.

(c)UPEH Archer view B 3

Passepoil. Pour souligner l’empiècement d’épaule, j’ai rajouté un passepoil bleu électrique acquis chez Cousette. Bah, voilà, je replonge dans la passepoilite aigüe, d’autant plus que j’ai découvert qu’avec le pied ganseur de ma nouvelle machine, c’est encore plus simple… Aïe aïe aïe.

Fil. Gütterman polyester, bien sûr ! Je voulais vous remercier pour vos nombreuses réponses à ce sujet sur ma chemise de janvier. Je suis désormais complètement conquise par ce fil, solide et facile à coudre. En plus, c’est quand même un peu plus économique que le coton, car les bobines sont de 200m et on peut largement faire une chemise avec une bobine de fil.

♦ Taille choisie ♦

Par rapport à mes mensurations (en inch), je suis partie sur une taille 12. J’ai quand même réalisée une toile du corsage pour valider le modèle au niveau de la poitrine. Et ça passait nickel. En revanche, les épaules du modèle en taille 12 sont un peu plus longues que les miennes. La chemise est donc assez loose pour moi dans cette taille. Si je dois la refaire, je rallongerais le corsage de quelques centimètres (je suis grande) et je travaillerais l’emmanchure et les manches dans la taille 10, qui me correspondra plus.

♦ Réalisation & difficultés rencontrées ♦

Ce modèle a été facile à réaliser. Les explications du booklet fourni avec le patron sont un peu light quand on n’a pas l’habitude de confectionner des chemises, mais le sew along sur le site de la marque rattrape très largement ces manquements. Abondamment illustré, ce sew along est un bon soutien et rend la couture de cette chemise accessible. Une débutante avec un bon anglais pourrait aisément se lancer.

Assemblage du PDF. A force d’assembler des PDF, je crois que j’ai trouvé une technique pas trop mal pour gagner du temps et surtout les garder longtemps. Déjà, j’ai commencé par remplacer le scotch par la colle en bâton, et ça change tout ! Au moins, ça colle et ça reste en place dans le temps. Ensuite, je découpe uniquement les bons bords des feuilles A4 (et pas tous comme je le faisais avant) au cutter et à la règle en métal. Beaucoup plus rapide que les ciseaux ! Enfin, je m’installe sur une grande table et j’assemble tranquillement mes feuilles A4 armée de mon bâton de colle. Pour le ranger, je le plie délicatement et je le range dans un carton à dessin. Cette technique m’a presque réconcilié avec les patrons PDF. Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour assembler les patrons PDF ? 

(c) UPEH Archer view B09Thermocollant. J’ai pris mon thermocollant habituel mais là, le résultat est moins bien. Sur le col notamment, le thermocollant a gondolé, et c’est pas beau… En plus, comme indiqué dans les explications, il faut coudre la partie thermocollée du col et des poignets de manches en haut, donc du côté visible de la manche et du col, et ça se voit. Je me demande si j’utilise bien le bon thermocollant pour les chemises. Quel thermocollant utilisez-vous pour les chemises ? Où le commandez-vous en ligne ? Lequel serait le plus approprié pour les chemises ? 

⇓⇓⇓

IMG_1081Marges de couture. Alors là, attention ! Toutes les mesures du patron sont indiquées en inch et non traduites en cm. Et attention bis, ce ne sont pas les mêmes marges de couture que les patrons de Closet case files, autre marque nord-américaine. Damned ! Chez Grainline, les marges de coutures sont de 1/2 inch, c’est-à-dire 1,27 cm, tandis que chez Closet case files (nous aurons l’occasion d’en reparler avec la review du jeans Ginger), elles sont de 5/8 inch, à savoir 1,58 cm. Certes, c’est un détail, mais cette différence de 3 mm est hyper importante pour le bon tombé du modèle. Normalement, sur votre machine, vous devez avoir une encoche indiquant toutes ces marges de couture. J’ai quand même un peu galeré avec cette marge de couture que je ne connaissais pas… Autant j’ai pas mal le compas dans l’oeil pour le cm ou le 1,5 cm, mais le 1,3cm a été chaud à adopter.

Couture des empiècements d’épaules en fourreau. Si vous voulez découvrir cette technique absolument magique, c’est le moment. En plus, Jen nous l’explique en vidéo ici.

Manches et coutures anglaises. Cette fois, j’ai tenté les coutures anglaises avec le montage à plat des manches. Et ça l’a fait !!! Même si je dois vous avouer un mini pli (d’un mm) sur chaque manche… Pour les marges de couture, j’ai fait une première couture à 0,5 cm envers contre envers, et une autre à 0,7 cm endroit contre endroit, avec 0,7 mm de marge pour le repli de la couture de la couture anglaise. Les coutures des côtés ont également été réalisées en couture anglaise.IMG_1082Montage du col. Je me suis un peu plantée. Il n’y a pas de cran de montage pour le col avec le pied de col et mon col est légèrement décalé vers la gauche. C’est pas très grave mais je ne pourrais jamais la porter fermée.

Poignets de manches. C’est à peu la seule difficulté que j’ai rencontrée dans la réalisation de ce modèle. Si j’ai bien aimé faire les fentes indéchirables, et en anglais siouplai, je n’ai pas trop aimé la technique indiquée pour les poignets de manches que j’ai trouvé super compliquée à réaliser. Du coup, pour la prochaine, je reviendrais à un montage classique déjà éprouvé avec la chemise Johanna ou la Mythique.

Ourlet. J’ai appliqué la même méthode que pour ma chemise de janvier, un mini ourlet. Mais le dos de l’ourlet a tendance à rebiquer, malgré un repassage intensif. Est-ce que vous connaissez une autre technique d’ourlet pour les chemises qui empêcherait cela ? 

♦ Recap ♦

N’ayant pas encore essayé tous les patrons de chemises des indépendants (mon objectif 2015 !), je ne sais pas encore si c’est le patron de chemise parfait. On s’en rapproche en tout cas, tant il cumule déjà beaucoup de qualités. Il est ultra déclinable, avec ses multiples versions et c’est un bon investissement. D’autres Archer vont probablement suivre !

Plaisir à coudre (5/5) : j’ai eu beaucoup de plaisir à coudre cette chemise. Pas de grandes difficultés rencontrées, des explications claires et limpides, des techniques intéressantes à réapprendre.

Plaisir à porter (5/5) : je l’ai déjà beaucoup porté depuis sa réalisation et elle se marie bien avec le reste de mon dressing. Le bas froncé dans le dos lui apporte une petite touche d’originalité, tout en cachant astucieusement les défauts (les fesses – hihi), ce qui est donc parfait me concernant. J’ai même réussi à l’associer à ma veste Michelle, avec un jean et des bottes et l’ensemble fonctionne plutôt bien.

Finances (2/5) : là, j’ai craqué ma tirelire, mais je n’ai réalisé qu’un seul modèle couture en février, alors il méritait que j’y mettes un peu le prix.

33,75€ de tissu + 4,15€ de frais d’expédition du tissu + 13,10€ de patron (version PDF) + 26€ environ de boutons et de fil + thermocollant du stock = 77€ au total

♦♦♦

Très bel après-midi et à bientôt pour de nouvelles aventures couture-chemises !

LouiseD

Publicités

38 réflexions sur “(Chemise) #5 Février : Archer au carré

  1. Chouette Archer ! C’est marrant moi j’ai bien aimé la fente indéchirable de Grainline, c’est une des rares fois où je la réussis sans la rater ! Mais en termes de finitions, c’est vrai que je préfère la vraie patte de boutonnage…

    J'aime

  2. je suis ta série parce que j’adore les chemises et que j’en ai déjà testé beaucoup…
    la polémique autour de la mythique m’a bcp attristée… je comptais la tester… du coup, je pense un jour me rabattre sur la Archer. Là, je termine une ottobre dont je te donnerai les références si tu veux (en tous les cas, elle me semble très bien coupée)…

    bref (tout ce laius ci-dessus pour te prouver que c’est un sujet qui m’intéresse !!) merci pour ces articles de grande qualité !!

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton commentaire. Dans mon projet, je ne voulais n’essayer que des patrons indépendants car il y a déjà bien assez à faire. Mais on m’a déjà parlé d’une chemise Ottobre (je n’ai jamais lu ce magazine) dans un commentaire précédent. Je veux bien la référence pour la garder dans un coin et éventuellement compléter ma liste avec des références de magazines ou de grandes marques dans mon inventaire. Concernant la Mythique, oui, c’est très triste tout ça et surtout le débat qui a suivi… Ça m’a complètement plombé pendant plusieurs semaines. Mais bon, il faut bien passer à autre chose ! La Archer est un peu différente quand même car elle n’a pas de pinces poitrine et ça lui donne un côté plus ample et moins ajusté. Je te souhaite une belle journée !

      J'aime

  3. Très très jolie version de Archer !!! Le tissu et le passepoil + les boutons carrés, superbe !!! Je suis une fan inconditionnelle de Archer, déjà déclinée 3 fois avec le même plaisir 😉 Maintenant, j’attends avec impatience ton prochain post-chemise … une vraie mine d’informations … et j’adore ça 🙂

    J'aime

  4. Waow !! J’adore le rendu de cette chemise Archer !! Ton choix de tissu et boutons sont vraiment super !!! (et oui, c’est normal de collectionner les boutons !! enfin, de mon point de vue, c’est une activité hyper saine !!!) Et surtout : merci pour cette série d’articles sur les chemises, c’est vraiment un super projet !!

    J'aime

  5. Très bel article, bien documenté. J’aime beaucoup ta chemise. C’est une vraie réussite et personnellement, je trouve que cette couleur te va très bien, en tout cas sur les photos 😉 Concernant le thermocollant, j’utilise la Vlieseline G785. Elle est tissée, très fine et légèrement élastique (une horreur à couper 😥) MAIS elle est très stable et à ce jour, je n’ai jamais eu de problème avec.

    J'aime

  6. J’aime beaucoup ta chemise. Ce tissu va très bien avec ce modèle. Pour le thermocollant, moi j’utilise Vlieseline H180 et H200. Le plus épais pour le cvol et le plus fin pour poignets de manche et bande de boutonnage.

    J'aime

  7. Ah moi j’adore ta chemise ; le tissu que tu as choisi s’accorde parfaitement ( selon mes goûts !) la première chose que j’ai vu c’est les épaules trop grandes mais en te lisant, tu l’as vu toi aussi ( très bonne auto critique Louised !) donc avec des épaules ajustées je pense que ce modèle sera à refaire ! Tu me donnes envie de me lancer ! Concernant les marges de couture tu me fous un doute : il me semble que Jen de Grainline utilise 1/4 inch soit 0,5 cm de marges incluses (j’ai cousu maintes fois le Linden ainsi…) je vais vérifier un peu plus tard dans la matinée et je reviens vers toi

    J'aime

    • Merci Clo pour ton gentil commentaire ! Oh oui, cette pente d’épaule…, elle est beaucoup trop grande pour moi. Je crois même qu’il faudrait que je prennes la taille 8 pour l’emmanchure et les manches. A retravailler donc. Belle journée à toi.

      J'aime

  8. Très jolie chemise ! En regardant le dessin technique je me demandais bien ce que ça pouvait donner avec la basque, et j’avais un peu peur du rendu, mais là je vois que c’est super joli en fait, ça rend vraiment bien !

    J'aime

    • Merci Béa pour ton commentaire. Oui, exactement pareil que toi : j’étais sceptique de la basque. Et puis, en essayant la toile, je me suis dit que cela pourrait le faire ! Et je la trouve vraiment sympa, cette touche d’originalité. Belle journée à toi.

      J'aime

  9. Merci pour ta recommandation de Mercerie à Lausanne. J’y vais justement en Mars, je vais tenter d’y passer. Si tu connais d’autres magasins (notamment pour la laine), je suis preneuse. Un article, peut-être? On trouve du tissu au Maroc mais de la laine, hum hum!!

    J'aime

    • Il y a une autre mercerie à Lausanne, mais je n’ai jamais réussi à y aller, car elle est toujours fermée… C’est la mercerie ducros : https://www.facebook.com/TalentsAiguillesMercerieDucros. Mais d’après ce que je viens de lire, elle ferme ses portes pour devenir une mercerie en ligne uniquement… Sinon, je prépare un article avec les bonnes adresses à Paris et en Suisse, mais cela prend du temps à faire ce type d’articles : je pense qu’il sera prêt plutôt pour l’ été. Belle journée.

      J'aime

  10. Elle est très chouette ton Archer. Même les épaules tombantes ne me gênent pas car ça va avec le côté un peu loose du modele. En revanche, il aurait pas fallu un tissu plus raide.
    Je suis une grande fan de grainline studio. J’ai fait de nombreuses fois la Alder Shirtdress et la Archer attend d’être recopiée. Tu me donnes envie de la faire avec les basques même si ca signifie qu’elle ne peut pas etre portée rentrée dans le bas.
    Concernant le thermocollant, ca me fait ca sur certains projets et pas sur d’autres sans que j’ai pu identifier la raison. Sinon, j’ai remarqué que les américains (source : instructions des patrons et cours Craftsy) n’ont pas la même façon de faire que nous pour le thermocollant qu’ils posent sur les pièces externes et qu’ils collent avec bcp de vapeur alors qu’en France, on nous dit surtout pas de vapeur. Du coup, je me demande quelle méthode est la mieux.

    J'aime

    • Merci beaucoup ! Effectivement, le modèle est plutôt loose mais j’essayerais bien de retravailler les épaules et les emmanchures pour une prochaine version. La Adler est aussi sur ma liste : j’adore ce modèle. je voulais déjà le faire l’année dernière, mais je n’ai pas eu assez de temps. Elle va venir compléter ma garde-robe de l’été, c’est une certitude. En plus, l’idée de la marier avec Archer me réjouit d’avance. Sur la Archer, c’est vrai que la basque empêche de rentrer la chemise dans le pantalon. Mais perso, je ne trouve pas que ce modèle se prête beaucoup à cela, car elle n’est pas assez ajustée.
      Et le thermocollant, c’est un peu galère cette histoire et différent de l’autre côté de l’Atlantique. Il est temps de creuser cette histoire plus en détails…
      Quand tu parles de Craftsy, tu parles du cours sur les chemises ? je voulais justement m’y inscrire histoire de vraiment creuser le sujet à fond ! Bonne journée.

      J'aime

  11. Sur craftsy, j’ai vu ca dans le cours sur les chemises en effet mais également dans un autre cours sur les techniques de couture. Dans ta démarche, le cours craftsy peut être un plus même si rien de bien révolutionnaire. Mais ça fait di bien de repartir sur de bonnes bases en prenant un peu plus le temps de réfléchir à ce qu’on fait et comment on le fait. Perso, ca m’a surtout donné envie d’investir dans du matos (pour le repassage notamment) mais je n’ai pas trouvé mon bonheur en France 😦

    J'aime

  12. Pingback: (Chemise) #6 Granville au printemps | Une parisienne en Helvétie

  13. Coucou Louise, petite question puisque ta saga chemise m’a donné envie de me lancer est-ce que tu me recommanderai Archer pour une première? Et est-ce que selon toi la mesure des hanches est importante pour ce modèle ou poitrine et taille suffisent?Merci d’avance et bon weekend!

    J'aime

    • Oui, la Archer est pas mal pour se lancer dans une première chemise. En revanche, elle a une coupe loose et malgré tout, toutes les mesures sont importantes : taille, poitrine et hanches pour être sûre que tu pars bien sur la bonne taille. En tout cas, je ne serais trop te recommander de faire une toile en montant également les manches pour te rendre compte du fit du modèle avant de te lancer dans ton vrai tissu. Bonne couture !

      J'aime

      • Merci beaucoup pour tes conseils, en effet il sera plus prudent de faire une toile car je prevois de la tailler dans un liberty. Bonne semaine!

        J'aime

  14. Ton Archer est superbe ! je suis en train de finir la mienne (ouf) et je partage tout ce que tu écris ! c’est ma première chemise et je trouve ce modèle très réussi, j’ai beaucoup appris avec le sew along, bref, je suis plutôt contente ! ton post est vraiment super complet, bravo et merci !

    J'aime

  15. Pingback: my archer dress | Coquelicot et Menthe à l'eau

  16. Hello
    Merci pour cette saga « Chemises »
    Je viens de m »acheter le aptro en pdf …. c’est un peu long pour scotche
    …. vient le moment du choix de la taille ….
    au plaisir de te lire

    J'aime

  17. Pingback: [ Vidéo ] Je couds... Alder + Archer, Grainline Studio

N'hésitez pas à commenter, je ne manquerais pas de vous répondre !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s