Envol en auto-hébergé

Bonjour à tous,

Je quitte aujourd’hui la plateforme WordPress.com pour prendre mon envol en auto-hébergé. Toutes mes réalisations handmade seront désormais disponible à l’adresse http://www.uneparisiennenhelvetie.com et non plus ici. Vous pouvez dès aujourd’hui découvrir mon nouvel espace et vous inscrire à ma newsletter.

Dans le cadre du déménagement, j’ai complètement réécrit la partie « A propos » avec un portrait, une charte, un mot sur les partenariats et les tests qui peuvent être mis en avant sur mon nouveau site, et les mentions légales.

Mon nouveau site, accessible ici.

Abonnez-vous pour ne rater aucun de mes futurs articles handmade !

Capture d’écran 2015-07-24 à 11.24.23

Devant la complexité (et la très faible performance) du processus de migration sur wordpress.com, j’ai renoncé à migrer les 50 articles de mon blog vers mon nouveau site. Du coup, tous les articles écrits entre mai 2014 et juin 2015 resteront disponibles ici en ligne en tant qu’archives de mon blog.

Pour les abonnés à ce blog, rien ne change pour les abonnés « mails » : vous continuerez de recevoir des notifications vous indiquant la publication de nouveaux articles sur le blog par le biais d’une newsletter. En revanche, pour les abonnés « WordPress » (ceux et celles qui ont un blog wordpress.com), vous ne recevrez plus de notifications concernant mes nouvelles publications. Si vous voulez continuer à suivre toutes mes réalisations et mes réflexions sur le handdmade, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter, onglet disponible dans le sidebar de la home de mon nouveau site.

A très vite de l’autre côté !

Bises

LouiseD

 

 

Publicités

Vidéocast créatif – Episode 3

Bonsoir à tous,

Six semaines après l’épisode 2, me revoilà avec une nouvelle vidéo créative ! Comme d’habitude, je blablate sur mes projets tricot et couture pendant près de 40 minutes.

Pour ce troisième épisode, j’ai fait quelques modifications :

  • Jour de diffusion : j’avais enregistré une vidéo pour la diffuser vendredi, mais mon ordinateur a décidé de me faire des misères. La chromie des images était horrible (chaque fois que je montrais quelque chose devant l’écran, les images devenaient toutes jaunes), la qualité misérable, le temps de chargement toujours aussi long (il faut d’abord exporter le film depuis iMovie sur le bureau de l’ordinateur avant de le charger sur Youtube, opérations qui prennent environ 4h en tout…). Quand j’ai visionné la vidéo avant de la diffuser, je me suis dis qu’il était juste impossible de diffuser ça… J’ai profité d’un lundi un peu calme pour recommencer complètement ma captation et mon montage mais cette fois avec ma tablette. La vidéo est diffusée un lundi et non un vendredi. Pour les prochaines vidéos, je crois que je ne vais pas me caler sur un jour en particulier. L’envie et le temps sont parfois si difficiles à caser dans mon emploi du temps, que si je veux avoir une chance de continuer, il faut que je m’impose le moins de contraintes possibles. Du coup, les vidéos ne seront plus « fridaywear » mais simplement « créatives ».
  • Montage : je suis passée de l’ordi à la tablette et je suis assez contente. Le iMovie de l’iPad est assez facile à utiliser et la qualités des images est meilleure qu’avec la webcam mon ordi. En revanche, le temps de chargement sur Youtube est toujours long mais on gagne car pas besoin d’exporter le film d’abord sur le bureau de l’ordi. Dans l’intro de la vidéo, je parle d’un tuto que j’aurais mis sous la vidéo d’aujourd’hui. Je me suis engagée un peu vite, car tout bien réfléchi, cela prend un peu de temps à préparer… Comme ce type d’informations peut être utile à toutes celles qui voudraient se lancer dans les vidéos créatives, je vais essayer de préparer quelque chose à ce sujet.
  • Timing : j’ai vraiment essayé de tenir dans 30 minutes, comme indiqué dans mon introduction. Mais je suis vraiment incorrigible et horriblement bavarde. La vidéo fait 7 minutes de plus que le cadre que je me suis imposé au départ ! A coup de 2 minutes par 2 minutes, je vais peut-être y arriver.

J’espère en tout cas que ce nouvel épisode vous plaira. Je vous dis à très vite (mercredi) pour un projet tricot que je suis très impatiente de vous présenter.

Des bises

LouiseD

—–

LIEN YOUTUBE : http://www.youtube.com/watch?v=VCNLbuVshGE

—–

TIMING

INTRO : jusqu’à 4:16

TV TRICOT : de 4:16 à 16:06

RADIO COUTURE : de 16:06 à 37:11

CONCLUSION : de 37:11 jusqu’à la fin

—–

LES LIENS

TV TRICOT
Projet terminé : Mailin Sweater d’Isabel Kraemer en Shetland de l’Echappée laine coloris mer. Une pattern review sur ce projet est prévu prochainement sur le blog pour vous indiquer à l’écrit toutes les (mini) modifications que j’ai faites sur ce modèle.

Projet en cours : couverture carré/losange pour bébé avec bordure au point mousse et centre au point de semis du livre Layette de Nadia Crétin-Léchenne en baby alpaga silk de Drops coloris naturel

RADIO COUTURE – LES ÉCHECS DE MAI

Meissa blouse de Papercut Patterns en tissu Abstract d’Atelier Brunette

Flora Dress de By Hand London dans une viscose imprimé cerises achetée en avril chez Brin de cousette à Paris

Trop top d’Yvanne S. en tissu bio Bo Graphik (je n’arrive plus à retrouver le tissu en question sur la boutique en ligne, peut-être est-il épuisé ?).

(Bloganniversaire) Première bougie : les résultats !

(c) LouiseD happy 1 an résultatsBonjour à toutes,

Nous sommes le 19 mai ! Il est temps de procéder au tirage au sort des gagnantes (et oui, je n’ai noté la présence d’aucun homme dans vos commentaires – à moins que l’un d’entre eux ne se cache derrière un pseudo féminin ?) pour les 3 cadeaux que je vous proposais la semaine dernière pour fêter la première année de mon blog.

Mais avant de passer aux résultats, je voulais vous adresser un énorme, gigantesque et grand MERCI pour vos participations. Je n’imaginais pas que vous seriez aussi nombreuses à participer (75 !!!) et surtout, à autant vous confier sur vos passions et sur ce qui vous anime. J’ai eu un plaisir fou à vous lire. J’avoue même avoir eu la larmichette à l’oeil en lisant certains messages… Et surtout, ce qui m’a fait bien chaud au cœur, c’est de lire beaucoup de passion, de plaisir, de joie et de bien-être à faire des choses de ses mains. Pour le coup, c’est vous qui m’avait offert du bonheur en barre et je vous en remercie chaudement 😉

Passons aux résultats.

Vous étiez un peu trop nombreuses pour que je puisse faire des petits papiers et tirer au sort dans une jolie pochette… J’ai choisi la simplicité et réalisé le tirage au sort à l’aide d’un bon vieux Random.

Cadeau 1 ♥ Univers couture

Un patron à choisir dans les collections de patrons pochettes des deux créatrices de patrons indépendants que j’affectionne plus que tout, Deer & Doe et République du chiffon.

Random bloanniversaire 1 an cadeau couture ⇓⇓⇓

La gagnante « couture » est donc : Nouch9ka

Cadeau 2 ♥ Univers broderie

La surprise pailletée, à définir ensemble avec la gagnante.

Random bloanniversaire 1 an cadeau broderie ⇓⇓⇓

La gagnante « broderie » est donc Saradiocassette !

Cadeau 3 ♥ Univers tricot

Un kit Shetland de l’Echappée laine à choisir parmi les kits suivants : le bonnet Back to Scholar, le bonnet Hanovre, le bonnet Galway, le châle Kiekko, le bonnet Rosebud, le bonnet Habitat et les mouffles/mitaines Hanovre

Random bloanniversaire 1 an cadeau tricot ⇓⇓⇓

La gagnante « tricot » est donc By Magalo

Et voilà, nos trois gagnantes sont désignées ! Bravo à elles 3.

Je me réjouis maintenant d’échanger avec vous sur vos cadeaux. Normalement, j’ai vos adresses e-mail dans ma base de données de commentaires WordPress mais n’hésitez pas à prendre contact avec moi directement en m’envoyant un mail à louise.debute@gmail.com.

Je vous remercie encore toutes pour vos participations. Le blog va maintenant reprendre son cours normal !

A très vite.

Plein de bises, LouiseD.

(Bloganniversaire) Première bougie !

(c) LouiseD Première bougieBonjour à toutes et à tous,

Le 10 mai 2014, à l’occasion de l’opération #MeMadeMay, je publiais mon premier article sur ce blog. Je venais de découvrir la blogo couture, Thread & Needles et les patrons indépendants (enfin surtout Deer & Doe !). J’étais pleine d’appréhension, de doutes (ma vie couture-tricot-broderie 2.0, ça intéresse quelqu’un en vrai ?), de réserves (mon passé d’attachée de presse, sûrement… les blogs… la blague… mouhaha) face à cet espace que je ne maîtrisais pas du tout (oulala, mais comment ça marche WordPress ?). Et surtout, je ne pensais dire 366 jours plus tard qu’en fait (oups, j’ai un jour de retard…), blogguer, j’adore ça !

Cette première année a été une expérience incroyable, je le dis et je le répète !

Tenir cet espace m’a permis de découvrir une chouette communauté, de remettre le fait-main, la couture, le tricot et la broderie au centre de ma vie (et ça fait drôlement du bien), de remplir mon armoire de vêtements cousus et tricotés de mes petites mains (qu’en plus, comble du comble, je porte quasi quotidiennement !!!), de me lancer des défis que je n’aurais jamais cru (re)relever (une veste, un trench, un jeans, un pull, un gilet, entre autres !), de ne presque plus acheter de vêtements dans le commerce, d’enfin avoir la possibilité de respecter des valeurs qui me sont chères (responsabilité, réduction des achats compulsifs, mise en œuvre d’une garde-robe « durable »), de rencontrer en vrai et virtuellement de belles personnes, d’être reconnue (même incognito et sous pseudo, et ouais qu’est-ce que je croyais ;)) par des copines d’école perdues de vue depuis 10 ans (Anne-Laure, si tu passes par là;)), d’ouvrir le champs des possibles (est-ce qu’un projet professionnel pourrait être possible autour de la couture et du tricot ? Il faut voir ;)), d’oser confronter mes passions et mes réalisations au monde (bon même si je ne suis toujours pas à l’aise avec la partie photos…), d’échanger des avis et des expériences, de tenter des trucs (moi, dans une vidéo ? nan mais t’es ouf dans ta tête ???), de prendre confiance en moi, de pousser quelques gueulantes aussi…

Bref, bref, bref : que du bon, du beau et du vrai bonheur en barre ! Lire la suite

(Inventaire) Débardeurs d’été à coudre

Edit du 7 mai : suite à vos commentaires avisés devant 2 oublis manifestes, j’ai rajouté 2 tank tops à cette sélection.

Bonjour à tous,

Cette soudaine (et très certainement fugace, ne nous enflammons pas) journée d’été m’a donné envie de me coudre des débardeurs d’été, des tank tops comme disent les Anglo-saxons (comme si je n’avais pas déjà assez de choses sur la to-do list couture…). Vous savez, cette pièce qui se coud en deux temps trois mouvements, qui s’associe aisément avec un jeans, un short ou une jupe, que l’on peut porter sous une chemise ouverte ou bras nus, qui se prête à toutes les variations possibles (à motif, tout simple, avec des jeux de transparence ou des empiècements, bi-matière, avec ou sans poches, rallongé en robe…). C’est typiquement le modèle que j’adore et qui trouve une place de choix dans mon vestiaire d’été.

En 2014, j’ai usé et abusé du débardos et j’ai bien l’intention de recommencer cette année. Si j’ai cousu et porté avec un immense plaisir mes 3 versions de la blouse Datura de Deer & Doe (qui ressemble quand même beaucoup à un tank top quand même, hein ?) et mes 2 versions du Tiny pocket tank de Grainline Studio (non blogués), je n’ai pas encore testé le Wiksten tank de Wiksten, le Basics tank de Cali Faye Collection, tout récemment publié, le Sorbetto de Colette Patterns (qui a le bon ton d’être gratuit !) et l’Instant de MLM Patrons

Même s’ils se ressemblent tous quand même un peu, chaque fois, un petit détail vient me titiller (oh, mais je ne connais pas cette technique de montage ?!?) et me donne envie de l’essayer ! Hum hum. De quoi compléter (encore !) ma wish list couture de l’été.

Toujours est-il que j’avais envie de partager avec vous cette sélection de débardeurs à coudre à l’occasion d’un nouvel inventaire, que voici.

Tank tops patternsToutes les images de ce composite sont des captures d’écran des différents sites marchands indiqués ci-dessous.

1. Blouse Datura de Deer & Doe, patron pochette uniquement 12,80€

2. Wiksten tank de Wiksten, patron PDF 10$, patron pochette 24$

3. Tiny pocket tank de Grainline Studio, patron PDF 12$, patron pochette 16$

4. Basics tank de Cali Faye Collection, patron PDF uniquement 12,99$

5. Sorbetto de Colette Patterns, patron PDF uniquement et gratuit 🙂

6. L’Instant de MLM Patrons, patron PDF uniquement 4€

Et vous, tentée par ce type de pièce ?

Belle après-midi ensoleillée et à tout bientôt !

LouiseD

 

 

 

 

(Collection) Printemps 2015 : Horizon breton

Collection P15 Image introBonjour mes petits chats,

Connaissez-vous le principe de la « collection capsule couture » ? J’imagine que oui, bien sûr !

Depuis que nos papesses des patrons de couture (Saraï de Colette Patterns avec sa Wardrobe Architecture ou Eléonore de Deer&Doe avec son Wearability project) alimentent notre réflexion sur la construction de garde-robes à notre image, on voit apparaître de temps à autre ce type de « mini-collections couture » ou de « collection capsule » chez les bloggeuses engagées dans cette démarche.

La spécialiste du genre sur les blogs couture francophones, c’est Clotilde ! Chaque saison, Clo nous régale de ses collections « prêt-à-créer ». En planche, elle nous présente ce qu’elle va coudre pour la saison à venir. Entre palette de couleurs, choix raisonné des modèles et même petit nom, les collections de Clotilde me font chaque fois voyager, réfléchir et constituent surtout une grande source d’inspiration.

Mais il y a aussi Julie, Mia, Elodie, Sandrine et certainement d’autres encore !  A chaque nouvelle collection publiée, je prends un plaisir fou à découvrir les envies des autres.

Le principe de réfléchir à sa garde-robe sous forme de collections capsule existe aussi chez les bloggeuses fashion, comme Babibulle ou Un-Fancy (un blog fashion « minimaliste » que j’ai découvert récemment grâce à Babibulle, absolument génial, avec plein de super goodies à disposition par ailleurs).

Cette volonté de se créer SA propre collection, à coudre ou à composer à partir de vêtements du commerce, de réfléchir à ce que l’on va porter, de s’approprier la mode en fonction de nos envies du moment, de planifier ses dépenses, d’adopter une démarche « textile » plus responsable et de raconter tout cela sur son blog, commence à tourner au vrai phénomène. Lire la suite

« Affaire Aime comme Marie » : mon ressenti, mes conclusions

Chers lectrices et lecteurs de ce blog,

L’objectif de mon article du jour n’est pas de relancer la polémique ou même de faire la chasse aux sorcières. Je voulais juste vous faire part de mon opinion de cliente et de consommatrice de patrons indépendants quant à l’affaire « Aime comme Marie » et partager avec vous les conclusions que j’en ai tirées.

Quand l’affaire est revenue sur le devant de la scène fin mars et que certaines bloggueuses ont été inquiétées et sommées par courrier d’avocat de retirer leurs articles et de tailler dans leurs commentaires, j’avais choisi de ne pas m’exprimer ici ou sur les réseaux sociaux sur ce nouveau chapitre de cette histoire aux multiples rebondissements. Je n’ai pas voulu non plus modifier l’article que j’avais rédigé fin janvier sur la chemise Mythique, celui-ci ne me paraissant pas diffamant à l’égard de la marque et de sa créatrice (je l’ai relu au moins 50 fois).

Mais quelques nouveaux rebondissements (l’affaire des tissus) ou des marques de soutien « public » et dénuées de sens, dont celles que je ne m’explique toujours pas de l’une de mes boutiques préférées la Droguerie, m’ont mis un coup de massue sur la tête et depuis quelques jours, je suis triste, en colère et indignée.

Pour ne rien vous cacher, j’avais un avis plutôt contrasté et mesuré sur toute cette polémique : je n’arrivais pas à me faire une opinion claire, précise et surtout définitive. Même si j’étais peinée de voir la communauté couture coupée en deux, je voulais simplement continuer mon petit bonhomme de chemin et puis, oublier cette histoire, ne pas prendre position publiquement, passer à autre chose. Il y a avait encore le bénéfice du doute, la potentielle réaction des éditions de saxe ou de Burda… Et puis, les insultes et les jugements à l’emporte-pièce qui ont fusé dans tout le sens avaient fini de m’écœurer.

Mais aujourd’hui, avec le retrait de la vente des deux patrons questionnés fin janvier sans AUCUNE explication de la marque, je n’arrive pas à rester silencieuse, à garder tout ce que je ressens aujourd’hui pour moi et à ne pas le partager avec vous. Je n’arrive pas non plus à me dire que tout cela n’est pas grave et à faire comme si cela n’existait pas.

Car, en fait, si, je crois que toute cette histoire est GRAVE : ce dont il s’agit ici, c’est de ma passion non dénuée de sens ni anodine, qui m’anime quotidiennement, qui occupe une très grande partie de mon temps, de produits (patrons, tissus) auxquels je consacre une grande partie de mon budget, mais surtout, surtout de la CONFIANCE que je mets dans les créatrices de patrons indépendants pour me proposer un produit testé, abouti et professionnel.

Quand j’achète un patron indépendant, j’achète aussi un univers, un certain contact avec la créatrice (j’ai l’impression qu’elle m’explique, qu’elle parle, qu’elle va m’aider dans ma réalisation au travers de ses explications), un lien, une communauté, des valeurs. Aujourd’hui, je couds beaucoup et je n’achète pratiquement plus de vêtements dans le commerce : c’est une vraie démarche personnelle, une volonté de mieux consommer, de me vêtir de manière plus durable, plus responsable. Les créatrices indépendantes (désolée pour le féminin, mais elles sont quand même en majorité) m’ont aidé peu à peu à penser, à élaborer, à me lancer dans cette démarche.

J’étais cliente de la société Aime comme Marie, je lui ai acheté 3 patrons, Mythique, Mine de rien et Miss. A vrai dire, sans a priori aucun (j’ai découvert les patrons indépendants et la blogo couture il y a un an), j’aimais bien cette marque jusqu’à mi-janvier, et ce malgré mes premières expériences pas forcément heureuses avec les patrons Aime comme Miss et Aime comme Mine de rien. Les coupes étaient simples, basiques, peu adaptées à ma morpho mais cette marque me paraissait a priori sérieuse. J’appréciais également l’énergie de sa créatrice (je suivais avec intérêt ses outfits quotidiens ou ses projets tricots sur Instagram) et je me serais bien laisser tenter par un tissu ou deux (dont celui avec les ananas dont j’avais même fait la promotion sur ce blog lors de sa sortie).

Mais, outre le fait qu’en réalisant la Mythique, j’ai été super agacée de voir que les explications de cette chemise réalisée par la blogo entière depuis 2 ans et demi étaient toujours truffées d’erreurs pour un patron relativement cher, en tant que cliente, je me suis sentie méprisée et meurtrie par la réaction de cette société ces dernières semaines :

  • aucune réponse valable et argumentée de la part de la marque au sujet de la polémique sur les deux patrons questionnées fin janvier,
  • aucune « vraie » communication (communication dans le sens interaction avec les clientes) sur le sujet,
  • opacité sur les procédés de fabrication et les processus de création des patrons et des tissus,
  • aucune considération à l’égard des clientes,
  • aucun geste commercial à l’égard des clientes flouées (dont je fais partie),
  • manque de transparence totale,
  • modération à outrance des commentaires,
  • sortie “l’air de rien” d’un nouveau patron de chemise pour femmes en plein coeur de la crise (le même patron que Mythique, mais avec des pinces en plus sur le devant et dans le dos…),
  • retrait des deux patrons incriminés de la vente sans aucun mot d’explication de la part de la marque,
  • blocage sur Instagram (je suis bloquée par le compte “Aime comme Marie” depuis mi-mars – manifestement, souligner des erreurs dans les explications d’un patron n’a pas beaucoup plu à la créatrice…),
  • techniques d’intimidation envers des bloggueuses par l’intermédiaire de courriers d’avocat sans essayer de régler l’histoire en direct et de manière transparente.

Certes, la marque et sa créatrice ont le droit de se défendre devant ce qui est qualifié de « déferlement » et qu’une insulte quelle qu’elle soit n’a pas lieu d’être dans un tel débat (je condamne ceux et celles qui l’ont fait, car c’est archi nul et cela ne règle rien), mais n’y avait-il pas d’autres moyens, plus transparents, moins sujets à caution et qui auraient complètement levé le doute que de faire appel à un avocat et de continuer son business en faisant comme si de rien n’était ?

En tout cas, pour ma part et même en l’absence de réactions publiques des Editions de Saxe (EDIT du 12 avril 2015 : je n’avais pas compris qu’il y avait eu une réaction des Editions de Saxe dont vous pouvez prendre connaissance sur la page 71 du topic « Plagiat » de Thread & Needles ici / cette réaction non publique n’explique pas à mon sens le fait que la société Aime comme Marie est retirée de la vente ces deux patrons phares de sa collection sans aucune explication) ou de Burda, mon opinion est aujourd’hui faite et elle implique quelques décisions et/ou modifications sur ce blog :

  • Mon article et ses commentaires sur la chemise Mythique restent disponibles sur le blog (pour le moment, personne ne m’a demandé de le retirer). J’ai simplement réécrit l’intro. Vous le trouverez ici.
  • Je n’achèterais plus de patrons ni de tissus de cette marque, les façons de faire de cette société ne correspondant pas à mes valeurs personnelles, ni à ma démarche de construire une garde-robe fait-main durable et responsable. Ce n’est pas de la diffamation ou de l’appel au boycott, c’est une décision qui n’implique que moi et cet espace qui est le mien. C’est comme de décider de ne plus aller chez H&M parce que cette marque ne correspond pas à mes valeurs (ce que j’arrive à faire depuis plusieurs mois maintenant).
  • Je n’en ferais plus jamais la promotion sur mon blog ou sur les réseaux sociaux : avec le fait de ne plus acheter de produits de cette marque, je crois que c’est encore le seul « mini pouvoir » qui me reste aujourd’hui et je crois que personne ne peut me le retirer.
  • Je n’oublie pas non plus que je me suis retrouvée bloquée sur Instagram alors même que j’ai une influence réduite au sein de la communauté et que je n’avais à vrai dire rien fait de mal si ce n’est souligner des erreurs dans les explications d’un patron… Relativisons tout de même ! J’ai entrepris également de la bloquer de mon compte.
  • Je continuerais à coudre des patrons de marques indépendantes et à en faire la promotion mais en sélectionnant les marques pour leur sérieux et leur transparence sur leurs procédés de création. Avant l’achat de tout nouveau patron d’une marque que je ne connaitrais pas, je consulterais attentivement les « A propos » pour voir ce qu’il en est pour faire un acte d’achat éclairé et qui est en adéquation avec ma démarche.
  • Mes reviews de patrons que vous pourrez lire ici seront les plus objectives possibles et souligneront les défauts et les erreurs si tel est le cas. Les créateurs / créatrices seront informé(e)s d’éventuelles erreurs pour correction.
  • Je réfléchis à la rédaction d’une charte que je publierais ici dans mon « A propos » pour chaque lecteur de ce blog soit informé de ma démarche, même si cela peut paraître pompeux ou “trop sérieux” alors que ce n’est que de la couture. Toute cette histoire m’a montré qu’en fait même la couture amateur est un sujet sérieux avec lequel on ne rigole pas (ou plus). Ça peut aller jusqu’aux menaces judiciaires tout de même 😉

Je comprendrais aisément que vous ne soyez pas d’accord avec moi. Je me ferais un plaisir de vous répondre via les commentaires si vous vouliez réagir, tant que cela reste dans la limite du raisonnable. Chacun a évidement le droit de penser ce qu’il veut et heureusement, nous sommes dans un pays où la liberté d’expression a encore une certaine valeur. Enfin, j’espère !

Ne voyez pas autre chose dans ce billet qu’un cri du coeur de consommatrice, un avis totalement personnel ou un « Il fallait vraiment que ça sorte !!! » avant de clore définitivement ce chapitre.

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end.

LouiseD, une consommatrice désormais éclairée

 

FridayWear #7… en vidéo !!!

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est le grand retour de ma rubrique #FridayWear… mais avec un format un peu, voire complètement modifié.

Cette rubrique, j’adorais l’écrire et la partager avec vous. Mais voilà, depuis le début de l’année, avec ma formation et mes divers projets à droite à gauche, le temps me manque et je n’arrive plus à l’écrire aussi bien que je le souhaiterais.

Je m’interrogeais depuis des semaines à comment faire pour continuer malgré tout, mais je n’arrivais pas à trouver la solution. Le week-end dernier, je suis tombée sur les premiers « podcasts tricot » francophones de Fille d’hiver et de Cocotteknits (liens plus bas). Cela a fait tilt dans ma tête. La solution était là, devant mes yeux, dans ces « nouveaux formats » qui débarquent (enfin) chez mes consœurs blogueuses et instagrameuses francophones. J’ai eu un plaisir fou à écouter Charlotte et Coralie parler de leurs passions pour le tricot et la couture, de leurs en-cours, de leurs projets. Si vous ne les avez pas encore écoutées, je vous engage à le faire !

Titre FridayWear vidéoLe format est hyper vivant, agréable, novateur. J’ai adoré. J’ai donc eu envie de tenter moi aussi cette expérience inédite et de transformer ma chronique #FridayWear en vidéo hyper bavarde.

Alors, ce n’est pas clairement dit comme cela dans la vidéo que je vous propose aujourd’hui… Et je vous prie de m’en excuser ! Pour tout vous avouer, j’ai recommencé mon introduction au moins 10 fois avant de lâcher l’affaire et de finalement faire quelque chose de tout court, tout concentré, tout simple. Je partais dans une introduction sans queue ni tête dès le début, de quoi vous faire fuir dès les premières minutes. Le plus dur dans l’histoire était vraiment de commencer : j’ai du faire des respirations yogiques pour calmer mon cœur qui battait à la chamade et je ne savais plus comment faire pour enrayer la moiteur de mes mains… Mais une fois la machine à blabla lancée, c’était vraiment super, je n’arrivais plus à m’arrêter. Je ferais mieux pour les intros (et pour le reste aussi, hein 😉 ), les prochaines fois, s’il y en a d’autres.

Comme pour mes #FridayWear, l’idée dans cette vidéo est de vous parler de mes encours, de mes projets, de nouveautés (si j’ai des coups de coeur) sur les trois activités créatives que j’affectionne le plus : le tricot, la couture et la broderie.

Dans l’introduction, je dis que j’ai essayé de faire court, mais en fait, ce n’est pas vrai. Le tout est quand même assez long. Mon fiancé a trouvé que j’étais complètement folle à lier de penser de publier une vidéo de 40 minutes : « nan mais 40 minutes, tu te rends compte, c’est hyyyyyypppper long !! Qui peut bien regarder un truc pareil ??? « . Bref. Moi, j’aime parler, et surtout de ces choses là. Je pourrais en parler pendant des heures. J’ai même dû me restreindre 😉 Vous voilà au moins prévenu. Adeptes du zapping et du format court, vous pouvez passer votre chemin : ici, c’est la slow attitude, on fait des vidéos longues et on prend son temps !

Ce premier épisode est loin d’être parfait dans sa réalisation. Il est même clairement maladroit et bourré de défauts : j’ai des tonnes de tics de langage, je fais des mimiques par milliers, je regarde assez peu la caméra. Je ne suis pas une as en montage : j’ai ouvert iMovie sur mon ordi pour la première fois cette semaine. Mais la vidéo est un format intéressant et j’ai très envie d’apprendre plein de trucs sur ce sujet. Du coup, c’est totalement améliorable.

J’ai très longuement hésité avant de diffuser ce « vidéo cast créatif ». C’est vraiment dur de se voir, de s’entendre surtout. J’ai l’impression d’avoir la voix d’une ado de 15 ans (et même d’être une ado de 15 ans), alors que j’ai 20 ans de plus.

Mais après réflexion, j’ai décidé de dépasser cette appréhension et de me jeter à l’eau. Allez, on y va, on y va.

Pour toutes celles et ceux qui ne sont pas intéressé(e)s par le tricot et/ou la couture et/ou la broderie, voici les timings des différentes parties :

  • Intro : jusqu’à 1:08
  • Tricot : de 1:08 à 25:14
  • Couture : de 25:14 à 32:52
  • Broderie : de 32:52 à 38:29
  • Conclusion : de 38:29 à la fin

Le lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7LZD_qrZF8c&feature=youtu.be

 —-

LES LIENS

Voici tous les liens sur les choses dont je parle dans la vidéo.

LES PODCASTS TRICOT FRANCOPHONES
TRICOT

Modèles :

Laines :

La technique du tricot « ultra rapide » avec le fil tenu dans la main gauche et non dans la main droite

La mercerie du 18e arrondissement de Paris Les Petits points parisiens

COUTURE

Modèles :

Tissus :

BRODERIE

—–

Je vous souhaite une belle fin de journée et un bon week-end.

Moi, je vais aller finir mon Cosy (et m’enterrer un peu aussi…).

LouiseD

 

 

 

#FridayWear #6

Bonjour les amis,

Après une semaine dernière tour à tour terrible, éprouvante, forte en émotions, qui nous a tous ébranlée, il était temps de vous retrouver sur ce blog, à l’occasion de ce sixième numéro de ma chronique FridayWear.

Comme vous vous en doutez, ce billet va prendre des allures de carton de vœux, de bilan et perspectives, de faits et chiffres, de liste de bonnes résolutions et de nouveaux projets à venir. Lire la suite

#jesuischarlie

Chers amis,

Aujourd’hui, c’est le deuxième vendredi de l’année et je voulais vous écrire ma chronique #FridayWear pour vous présenter mes voeux 2015, ma rétrospective 2014 et vous faire part de mon blabla habituel.

Mais les événements de mercredi à Paris sont venus chambouler mon planning. Depuis mercredi après-midi, je suis emplie d’une immense tristesse, mais aussi d’une très grande colère devant l’horreur, la barbarie et l’obscurantisme. Je suis encore sous le choc et j’ai un mal fou à me concentrer. Je n’arrive pas à avoir suffisamment d’attention pour écrire cette chronique correctement et sereinement. J’espère que vous pardonnerez pour ce rendez-vous manqué aujourd’hui. Je vous donne rendez-vous vendredi prochain pour une nouvelle édition de #FridayWear.

Très bon week-end.

LouiseD

 

#FridayWear #5

Bonjour à tous et à toutes !

Nous sommes vendredi et il est temps de retrouver un nouveau numéro de ma chronique #FridayWear que je vous prépare avec plaisir un vendredi sur deux. Et plus, ça tombe bien, c’est l’heure du café 🙂

Il est un peu particulier pour moi ce #FridayWear car sa date de publication coïncide avec… mon anniversaire ! Ce n’était absolument pas voulu, mais voilà c’est comme ça. Aujourd’hui, c’est le #FridayWear #5 et j’ai 35 ans. Ce numéro est aussi spécial car c’est le dernier numéro de l’année 2014 ! La Parisienne en Helvétie prendra dès demain ses quartiers de Noël dans la capitale française pour 2 semaines de vacances et aura le plaisir de vous retrouver, fraîche et dispo dès le début de l’année 2015. Encore un 5, décidément…

EN RÉSUMÉ

Moi qui pensait naïvement qu’à l’approche de Noël et après un automne chargé en nouveautés, nos créatrices allaient se reposer et attendre l’année prochaine pour publier leurs nouveaux patrons, que nenni ! Des nouveautés, il y a en a eu pas mal encore depuis 2 semaines et que du beau encore une fois… Pour conjurer un échec couture, je me suis laissée embarquée dans un patron maison et j’ai pondu en une demi-journée une tunique pas trop mal. J’ai (presque) fini mes cadeaux de Noël handmade. J’ai des amis suisses formidables et j’ai déjà été gâté pour mon anniv avec des cadeaux de circonstances ! Et sinon, j’ai beaucoup écrit, lu et écouté la radio ces deux dernières semaines. Revue de détails de mes petites (re)découvertes en fin de chronique. Lire la suite

#FridayWear #4

Avec une semaine de retard pour cause d’examen vendredi dernier, voici le nouveau numéro de #FridayWear ! Rappel sur le principe de cette chronique (normalement) bimensuelle : un concentré personnel complètement blabla et totalement subjectif de mes lectures, découvertes, coups de coeur, inspirations et en-cours, histoire de blabater et d’échanger les dernières news avec vous. Voici le numéro 4.

♥ EN RESUMÉ ♥

Depuis 3 semaines, il s’en est passé des choses, tellement que je ne sais pas par où commencer ! Nos créatrices continuent de nous proposer de nouveaux patrons couture et de chouettes modèles de tricot. Verte de jalousie de ne pas avoir pu me rendre au salon CSF fin novembre, j’ai failli me désinscrire d’Instagram devant la déferlante de photos hastaguées #csf2014. Colette Patterns se lance dans une expérience intéressante de magazine couture online. J’ai enfin regardé le documentaire de Loïc Prigent sur le dernier défilé d’Yves Saint-Laurent. J’ai commencé à tricoter mes cadeaux de Noël (il était plus que temps). Depuis, que j’ai plus ou moins deviné que j’allais avoir une nouvelle machine à coudre pour mon anniversaire (le 19/12) et Noël, je boude ma vieille bécane et mes projets couture avancent à tous tous petits pas. J’ai reçu mon magnifique Twist Mustard d’Atelier Brunette dont je ne sais pas quoi faire tellement il est beau. J’ai lâché l’une de mes BIG news 2015 sur Instagram. J’ai cousu par procuration en admirant les jolies réalisations des unes et des autres. Bref, trois semaines en dispersion totale ! Lire la suite

#FridayWear #3

On serait pas vendredi aujourd’hui ?

Mais si !

Le temps de se poser 5 minutes, de prendre un petit café, de sentir l’air du temps. Le temps de retrouver #FridayWear, ma chronique complètement blabla et hyper bavarde que je vous propose un vendredi sur deux.

Bonne lecture !

♥ EN RÉSUMÉ ♥

En ce morne mois de novembre, nos créatrices francophones, outre-Manche et outre-Atlantique mettent de la couleur dans nos coeurs en nous proposant de jolies nouveautés : quelques patrons (République du chiffon, Yvanne Soufflet, Tilly & the buttons, See Kate sew) et tissu (A nana’s fabric d’Aime Comme Marie). Le salon Création et Savoir Faire approche à grands pas avec son lot d’annonces. Le Sewvember bat son plein sur Instagram. J’ai retrouvé le chemin de la MAC et même essayé pour la première fois de ma vie une surjeteuse. J’ai repéré un défi sympa pour le mois de novembre. Je suis en train de devenir une hystéro du carreau. Je continue tranquillou mes encours tricot, j’ai découvert ma nouvelle laine chouchou et recherché en vain un modèle de bonnet pour homme. Pour finir, comme d’hab, les jolies réalisations marquantes des unes et des autres ! Lire la suite

#FridayWear #2

Un vendredi sur deux, je vous propose un concentré complètement blabla, hyper bavard et totalement #FridayWear d’actus, d’encours, de nouveautés et de jolies réalisations des copines. Voici le numéro 2 de ma chronique #FridayWear.

♥ DEPUIS DEUX SEMAINES ♥

Il y a eu de nouvelles sorties patrons couture (Closet Case Files, Colette, MLM Patrons, Katy & Laney) et tricot (Une poule à petits pas) et aussi des nouveautés chez les éditeurs de tissus (les Trouvailles d’Amandine, Atelier Brunette). J’ai été complètement obsédée par le tricot en réalisant deux bonnets coup sur coup, en commençant un nouveau pull et en participant à mon premier tricot-thé helvétique. Le temps s’est soudain accéléré avec ma formation et deux allers-retours à Paris : j’ai donc assez peu cousu mais j’ai quand même eu un peu de temps pour admirer quelques jolies réalisations des mes consoeurs bloggueuses et instagrameuses. 

Lire la suite

Blablabla : #FridayWear, la nouvelle rubrique bavarde

Ça fait quelque temps que je pense à monter une rubrique « pot-pourri » sur ce blog où je pourrais regrouper à la fois les actus, les tendances, les coups de coeur, les inspirations, des réflexions perso, mes encours…

Et ce pour plusieurs raisons :

>> j’aime lire, découvrir de nouvelles choses, les écrire, les mettre en forme et les partager,

>> j’adore faire ce genre d’exercice de défrichage, de synthèse et de tri pour moi, alors je me suis dis que cela pourrait éventuellement vous intéresser aussi,

>> je suis très bavarde dans la vie mais aujourd’hui je passe une grande partie de mes journées seule à la maison devant mon écran à chercher du travail ou à travailler sur ma formation ou à coudre derrière ma mac ou derrière mes aiguilles à tricoter (plutôt dans le train à vrai dire). Si je parle, c’est souvent à mon chat, Miou Miou, qui a la fâcheuse tendance de répondre uniquement par des ronronnements ou des petits grognements. Et ça, c’est quand elle ne dort pas… Et comme elle dort 20h sur 24… Et surtout le jour, la coquine. Même si je parle à des gens (je vous rassure, quand même), que j’ai souvent mes copines sur Skype et des amis ici, le bavardage quotidien avec les collègues ou les copines de mon ancienne vie me manque. Peut-être même, la vie de bureau me manque-t-elle ? Ce bavardage virtuel pourrait-il être une bonne compensation, une sorte de remède ? On peut pas savoir si on n’essaie pas. Alors, j’essaie !

>> je voudrais conserver et consigner toutes ces infos comme une espèce de journal de bord, de répertoire de liens et d’inspirations en tous genres, de moodboards comme on dit dans mon métier (oh, le joli anglicisme!), ici sur ce blog. C’est finalement beaucoup plus pratique pour les retrouver ensuite, et même plus que Pinterest ou Facebook, où l’image est reine pour l’un, où les actus volatiles caractérisent l’autre. Et puis Instagram, c’est bien mais je ne peux pas donner libre cours à mon blabla.

En résumé, mon objectif avec cette nouvelle rubrique est de vous proposer un concentré personnel de mes lectures, découvertes, coups de coeur et inspirations en conservant dans la mesure du possible une coloration franco-suisse (on va essayer) et de bavarder avec vous. Le meilleur moyen de savoir si ça pouvait tenir la route était encore de me lancer. 

Le nom : #FridayWear, parce que j’imagine cette rubrique un peu comme le café d’après le dej du vendredi avec les collègues où tu blablates de tout et de rien, où tu échanges des infos fraîches et légères, où tu parles moins de boulot et plus de ce que tu vas faire le weekend, parce que le vendredi c’est le jour où tu peux officiellement t’habiller cool et relax, et aussi parce que j’aime bien le vendredi. Je crois que je suis vraiment nostalgique de ma vie de bureau ! – Le rythme : bimensuel (on va essayer et on avisera avec l’expérience) – Le jour de diffusion : le vendredi donc – Le thème : des actus sur la couture, le tricot, la broderie, la mode, les tendances, les bons plans, les coups de coeur, les jolies réalisations des unes et des autres… mais aussi mes encours, mes réflexions. Mon blabla, quoi !

Voici donc le premier numéro de #FridayWear.

Lire la suite

Mon « September issue » : bonnes résolutions et wish-collection automne-hiver

Photo intro

Dans une ancienne vie, j’aurais été exaspéré par les musiciens du métro qui me braillent leurs airs d’accordéon à 2cm des oreilles, j’aurais été blasée par tous ces reportages sur la rentrée qui envahissent la télévision, la radio, les journaux, j’aurais été un peu stressée à cause de la reprise du boulot, j’aurais intimement su que je n’allais probablement pas lever le pied avant Noël, je me serais acharné à acheter TOUS les magazines féminins de septembre pour découvrir entre deux rendez-vous pro les nouvelles tendances automne-hiver, je me serais forcément posé ces sempiternelles questions : « donc ok, le tartan est de nouveau à la mode cette année… Hum. Mouais. Mais comment je porte ça dans la vraie vie ? Ils veulent vraiment nous faire acheter des trucs pareils ? Ca coûte les yeux de la tête et je suis sûre que je ne rentre même pas mon bras dans la moindre jambe de pantalon… ».

Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui, je contemple par la fenêtre les vignes qui se balancent au vent et jaunissent doucement en attendant les prochaines vendanges, je compte les coups de cloche du temple du village, ha bon, il est déjà trois heures… ?, j’entends par la fenêtre les rires des enfants qui rentrent de l’école, eux qui sont déjà retournés en cours depuis presqu’un mois (le 11 août en ce qui concerne mon canton, le canton de Berne – complètement absurde pour la parisienne et française que je suis) et les derniers ELLE et Grazia se trouvent à plus de 15 minutes de la maison.

Le cadre a changé, le temps a ralenti, le rythme est devenu plus doux et ce n’est déjà plus du tout la rentrée en Suisse. Mais les habitudes ont la vie dure : pour moi, le début du mois de septembre, cela rime avec nouveaux crayons et stylos, nouvelle trousse, nouveaux carnets, bonnes résolutions, nouveaux projets, et évidemment l’incontournable to-do-list longue comme le bras !

Je vous en dis un peu plus ? Lire la suite

Méga prête pour le « Centaurée Sew-along » !

Je me lance encore dans une nouvelle expérience web/couture/apprentissage en ligne : à partir du 21 mai, je participe au « Centauré sew-along » ! Pour tous ceux et celles qui ne sont pas encore au fait de ce qui se cache derrière les sew-along, le blog de Deer&Doe propose une définition ici. Toutes les marques en organisent généralement autour de leurs patrons : il suffit de regarder sur leurs sites. C’est assez pratique pour quelqu’un comme moi qui a pas mal pratiqué la couture quand même mais en dilettante ces dernières années et qui doit un peu (beaucoup !) réviser ses basiques. En plus, j’aime l’idée de le faire en même temps que d’autres et de partager tout ça, même si cela reste virtuel !

Lire la suite

Me-made-May’14 ou comment faire le point sur sa garde-robe maison

Le joli mois de mai, c’est le mois du muguet, des jours fériés à gogo (enfin beaucoup moins en Suisse), du retour des beaux jours (enfin normalement) et depuis 2/3 ans, celui du « me-made-May » ! Lancée par une bloggueuse britannique, Zoé Edwards en 2010, l’initiative a peu à peu conquis la planète couture et DIY. Le principe : porter ses réalisations perso tous les jours du mois de mai et de tenter de les assortir avec le reste de sa garde-robe. Aujourd’hui, on ne compte plus les looks ou les réalisations hastagués #mmm14 ou #memademay14 sur Instagram ou autres réseaux sociaux.

me-made-may'14

Le blog de Zoé Edwards ici et un article du Guardian parlant de l’édition 2014 .

Outre que cela fait plaisir de voir que partout dans le monde, la couture, le tricot ou le crochet ne sont pas morts, loin de là, c’est une expérience intéressante à laquelle je vais essayer de participer cette année pour la première fois dans la mesure de mes modestes moyens. Car, en effet, en me penchant un peu plus près sur la question, enfin sur ma garde-robe maison, j’ai constaté que celle-ci était en fait assez réduite : à peine une douzaine de pièces… Certaines sont certes restées dans les cartons à Paris mais il s’agit essentiellement de robes pour des mariages, juste immettables dans la vie de tous les jours.

A un moment où les projets couture-tricot se bousculent dans ma tête, où je m’interroge sur comment me faire des vêtements qui me correspondent, qui me vont et que j’aimerais porter souvent (la lecture assidue des blogs the Wearability project et de Colleterie – Wardrobe architect – n’y est pas pour rien…), c’est la parfaite occasion de faire le point sur ce que j’ai réalisé ces dernières années, d’en tirer des enseignements et de repartir sur de bonnes bases. En plus, cela me semblait approprié comme 1er post de cette « aventure blog » que j’entame aujourd’hui.

Lire la suite