Vidéocast créatif – Episode 3

Bonsoir à tous,

Six semaines après l’épisode 2, me revoilà avec une nouvelle vidéo créative ! Comme d’habitude, je blablate sur mes projets tricot et couture pendant près de 40 minutes.

Pour ce troisième épisode, j’ai fait quelques modifications :

  • Jour de diffusion : j’avais enregistré une vidéo pour la diffuser vendredi, mais mon ordinateur a décidé de me faire des misères. La chromie des images était horrible (chaque fois que je montrais quelque chose devant l’écran, les images devenaient toutes jaunes), la qualité misérable, le temps de chargement toujours aussi long (il faut d’abord exporter le film depuis iMovie sur le bureau de l’ordinateur avant de le charger sur Youtube, opérations qui prennent environ 4h en tout…). Quand j’ai visionné la vidéo avant de la diffuser, je me suis dis qu’il était juste impossible de diffuser ça… J’ai profité d’un lundi un peu calme pour recommencer complètement ma captation et mon montage mais cette fois avec ma tablette. La vidéo est diffusée un lundi et non un vendredi. Pour les prochaines vidéos, je crois que je ne vais pas me caler sur un jour en particulier. L’envie et le temps sont parfois si difficiles à caser dans mon emploi du temps, que si je veux avoir une chance de continuer, il faut que je m’impose le moins de contraintes possibles. Du coup, les vidéos ne seront plus « fridaywear » mais simplement « créatives ».
  • Montage : je suis passée de l’ordi à la tablette et je suis assez contente. Le iMovie de l’iPad est assez facile à utiliser et la qualités des images est meilleure qu’avec la webcam mon ordi. En revanche, le temps de chargement sur Youtube est toujours long mais on gagne car pas besoin d’exporter le film d’abord sur le bureau de l’ordi. Dans l’intro de la vidéo, je parle d’un tuto que j’aurais mis sous la vidéo d’aujourd’hui. Je me suis engagée un peu vite, car tout bien réfléchi, cela prend un peu de temps à préparer… Comme ce type d’informations peut être utile à toutes celles qui voudraient se lancer dans les vidéos créatives, je vais essayer de préparer quelque chose à ce sujet.
  • Timing : j’ai vraiment essayé de tenir dans 30 minutes, comme indiqué dans mon introduction. Mais je suis vraiment incorrigible et horriblement bavarde. La vidéo fait 7 minutes de plus que le cadre que je me suis imposé au départ ! A coup de 2 minutes par 2 minutes, je vais peut-être y arriver.

J’espère en tout cas que ce nouvel épisode vous plaira. Je vous dis à très vite (mercredi) pour un projet tricot que je suis très impatiente de vous présenter.

Des bises

LouiseD

—–

LIEN YOUTUBE : http://www.youtube.com/watch?v=VCNLbuVshGE

—–

TIMING

INTRO : jusqu’à 4:16

TV TRICOT : de 4:16 à 16:06

RADIO COUTURE : de 16:06 à 37:11

CONCLUSION : de 37:11 jusqu’à la fin

—–

LES LIENS

TV TRICOT
Projet terminé : Mailin Sweater d’Isabel Kraemer en Shetland de l’Echappée laine coloris mer. Une pattern review sur ce projet est prévu prochainement sur le blog pour vous indiquer à l’écrit toutes les (mini) modifications que j’ai faites sur ce modèle.

Projet en cours : couverture carré/losange pour bébé avec bordure au point mousse et centre au point de semis du livre Layette de Nadia Crétin-Léchenne en baby alpaga silk de Drops coloris naturel

RADIO COUTURE – LES ÉCHECS DE MAI

Meissa blouse de Papercut Patterns en tissu Abstract d’Atelier Brunette

Flora Dress de By Hand London dans une viscose imprimé cerises achetée en avril chez Brin de cousette à Paris

Trop top d’Yvanne S. en tissu bio Bo Graphik (je n’arrive plus à retrouver le tissu en question sur la boutique en ligne, peut-être est-il épuisé ?).

Publicités

(Chemise) #7 Cool Myrcella

(c) LouiseD Cool MyrcellaDès que je pense à Myrcella, l’un des nombreux modèles de chemises de République du Chiffon, un seul adjectif me vient en tête : COOL ! Cool parce que confortable à porter, cool car facile à réaliser, cool pour son allure boyfriend shirt. De tous les modèles de chemises que j’ai essayés jusqu’à présent, Myrcella est franchement la plus casual, la plus loose et donc la plus cool d’entre toutes. Et un modèle cool, vous pouvez me croire, c’était tout à fait ce qu’il me fallait pour ma chemise de mai ! Lire la suite

(Veste) #2 My name is Roger…

(c) LouiseD - Intre Trench Roger République du chiffonBonjour à toutes et à tous,

Et si on reparlait un peu de couture sur ce blog ? Je me rends compte qu’avec mes multiples activités dans tous les sens (tricot, vidéos, collection capsule, inventaire, bloganniversaire), cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé d’une réalisation couture (et comme j’ai pris beaucoup de retard dans ma saga chemises, hum hum…) ! Il est plus que temps de remédier à cela.

Aujourd’hui, je vais donc vous parler d’un modèle dont je vous ai abondamment parlé (dans mes deux vidéos !), que j’ai ADORÉ réaliser, un modèle ABSOLUMENT indispensable dans toute garde-robe féminine (enfin, à mon avis, hein !), une réalisation dont je suis vraiment MÉGA FIÈRE : le trench Roger de République du chiffon.

Âmes sensibles aux commentaires dithyrambiques, passez votre chemin : ici, il ne sera question que de louanges et compliments sur ce patron en passe de devenir l’un de mes patrons chouchou et valeur sûre (définition du concept de PVS ici). Il y a quand même des petites pétouilles dans les explications et sur la planche de patron que je ne manquerais pas de signaler à la créatrice : j’y reviens plus bas (dans la partie « Réalisation »).

Roger (le prénom de l’un de mes grands-pères by the way… et celui de l’un de mes James préférés ever 😉 avec Sean bien sûr), c’est donc le trench de la collection de pochettes République du chiffon paru l’automne dernier. Un modèle sur lequel j’ai immédiatement flashé quand Géraldine, la créatrice de république du chiffon, a présenté sa nouvelle collection automne-hiver. Ni une ni deux, en quelques clics, le patron était commandé. Mais tout comme ma version de Michelle, il m’a fallu un certain temps pour mûrir ma réalisation et m’y coller. Presque 6 mois… Tout ça pour refaire exactement la même version que le modèle de présentation ou presque ! Même tissu, même forme de col. Quelques détails changent, quand même (!) : les boutons (et encore, ils sont quand même très proches…), la doublure pas tout à fait de la même couleur (hum hum), les poches (que j’ai rajoutées, ma seule marque d’originalité. Ouf, l’honneur est sauf !).

Tout ça pour ça, me direz-vous… Oui, mais il me fallait absolument ce trench en gabardine sable. Lire la suite

(Bloganniversaire) Première bougie : les résultats !

(c) LouiseD happy 1 an résultatsBonjour à toutes,

Nous sommes le 19 mai ! Il est temps de procéder au tirage au sort des gagnantes (et oui, je n’ai noté la présence d’aucun homme dans vos commentaires – à moins que l’un d’entre eux ne se cache derrière un pseudo féminin ?) pour les 3 cadeaux que je vous proposais la semaine dernière pour fêter la première année de mon blog.

Mais avant de passer aux résultats, je voulais vous adresser un énorme, gigantesque et grand MERCI pour vos participations. Je n’imaginais pas que vous seriez aussi nombreuses à participer (75 !!!) et surtout, à autant vous confier sur vos passions et sur ce qui vous anime. J’ai eu un plaisir fou à vous lire. J’avoue même avoir eu la larmichette à l’oeil en lisant certains messages… Et surtout, ce qui m’a fait bien chaud au cœur, c’est de lire beaucoup de passion, de plaisir, de joie et de bien-être à faire des choses de ses mains. Pour le coup, c’est vous qui m’avait offert du bonheur en barre et je vous en remercie chaudement 😉

Passons aux résultats.

Vous étiez un peu trop nombreuses pour que je puisse faire des petits papiers et tirer au sort dans une jolie pochette… J’ai choisi la simplicité et réalisé le tirage au sort à l’aide d’un bon vieux Random.

Cadeau 1 ♥ Univers couture

Un patron à choisir dans les collections de patrons pochettes des deux créatrices de patrons indépendants que j’affectionne plus que tout, Deer & Doe et République du chiffon.

Random bloanniversaire 1 an cadeau couture ⇓⇓⇓

La gagnante « couture » est donc : Nouch9ka

Cadeau 2 ♥ Univers broderie

La surprise pailletée, à définir ensemble avec la gagnante.

Random bloanniversaire 1 an cadeau broderie ⇓⇓⇓

La gagnante « broderie » est donc Saradiocassette !

Cadeau 3 ♥ Univers tricot

Un kit Shetland de l’Echappée laine à choisir parmi les kits suivants : le bonnet Back to Scholar, le bonnet Hanovre, le bonnet Galway, le châle Kiekko, le bonnet Rosebud, le bonnet Habitat et les mouffles/mitaines Hanovre

Random bloanniversaire 1 an cadeau tricot ⇓⇓⇓

La gagnante « tricot » est donc By Magalo

Et voilà, nos trois gagnantes sont désignées ! Bravo à elles 3.

Je me réjouis maintenant d’échanger avec vous sur vos cadeaux. Normalement, j’ai vos adresses e-mail dans ma base de données de commentaires WordPress mais n’hésitez pas à prendre contact avec moi directement en m’envoyant un mail à louise.debute@gmail.com.

Je vous remercie encore toutes pour vos participations. Le blog va maintenant reprendre son cours normal !

A très vite.

Plein de bises, LouiseD.

(Bloganniversaire) Première bougie !

(c) LouiseD Première bougieBonjour à toutes et à tous,

Le 10 mai 2014, à l’occasion de l’opération #MeMadeMay, je publiais mon premier article sur ce blog. Je venais de découvrir la blogo couture, Thread & Needles et les patrons indépendants (enfin surtout Deer & Doe !). J’étais pleine d’appréhension, de doutes (ma vie couture-tricot-broderie 2.0, ça intéresse quelqu’un en vrai ?), de réserves (mon passé d’attachée de presse, sûrement… les blogs… la blague… mouhaha) face à cet espace que je ne maîtrisais pas du tout (oulala, mais comment ça marche WordPress ?). Et surtout, je ne pensais dire 366 jours plus tard qu’en fait (oups, j’ai un jour de retard…), blogguer, j’adore ça !

Cette première année a été une expérience incroyable, je le dis et je le répète !

Tenir cet espace m’a permis de découvrir une chouette communauté, de remettre le fait-main, la couture, le tricot et la broderie au centre de ma vie (et ça fait drôlement du bien), de remplir mon armoire de vêtements cousus et tricotés de mes petites mains (qu’en plus, comble du comble, je porte quasi quotidiennement !!!), de me lancer des défis que je n’aurais jamais cru (re)relever (une veste, un trench, un jeans, un pull, un gilet, entre autres !), de ne presque plus acheter de vêtements dans le commerce, d’enfin avoir la possibilité de respecter des valeurs qui me sont chères (responsabilité, réduction des achats compulsifs, mise en œuvre d’une garde-robe « durable »), de rencontrer en vrai et virtuellement de belles personnes, d’être reconnue (même incognito et sous pseudo, et ouais qu’est-ce que je croyais ;)) par des copines d’école perdues de vue depuis 10 ans (Anne-Laure, si tu passes par là;)), d’ouvrir le champs des possibles (est-ce qu’un projet professionnel pourrait être possible autour de la couture et du tricot ? Il faut voir ;)), d’oser confronter mes passions et mes réalisations au monde (bon même si je ne suis toujours pas à l’aise avec la partie photos…), d’échanger des avis et des expériences, de tenter des trucs (moi, dans une vidéo ? nan mais t’es ouf dans ta tête ???), de prendre confiance en moi, de pousser quelques gueulantes aussi…

Bref, bref, bref : que du bon, du beau et du vrai bonheur en barre ! Lire la suite

(Inventaire) Débardeurs d’été à coudre

Edit du 7 mai : suite à vos commentaires avisés devant 2 oublis manifestes, j’ai rajouté 2 tank tops à cette sélection.

Bonjour à tous,

Cette soudaine (et très certainement fugace, ne nous enflammons pas) journée d’été m’a donné envie de me coudre des débardeurs d’été, des tank tops comme disent les Anglo-saxons (comme si je n’avais pas déjà assez de choses sur la to-do list couture…). Vous savez, cette pièce qui se coud en deux temps trois mouvements, qui s’associe aisément avec un jeans, un short ou une jupe, que l’on peut porter sous une chemise ouverte ou bras nus, qui se prête à toutes les variations possibles (à motif, tout simple, avec des jeux de transparence ou des empiècements, bi-matière, avec ou sans poches, rallongé en robe…). C’est typiquement le modèle que j’adore et qui trouve une place de choix dans mon vestiaire d’été.

En 2014, j’ai usé et abusé du débardos et j’ai bien l’intention de recommencer cette année. Si j’ai cousu et porté avec un immense plaisir mes 3 versions de la blouse Datura de Deer & Doe (qui ressemble quand même beaucoup à un tank top quand même, hein ?) et mes 2 versions du Tiny pocket tank de Grainline Studio (non blogués), je n’ai pas encore testé le Wiksten tank de Wiksten, le Basics tank de Cali Faye Collection, tout récemment publié, le Sorbetto de Colette Patterns (qui a le bon ton d’être gratuit !) et l’Instant de MLM Patrons

Même s’ils se ressemblent tous quand même un peu, chaque fois, un petit détail vient me titiller (oh, mais je ne connais pas cette technique de montage ?!?) et me donne envie de l’essayer ! Hum hum. De quoi compléter (encore !) ma wish list couture de l’été.

Toujours est-il que j’avais envie de partager avec vous cette sélection de débardeurs à coudre à l’occasion d’un nouvel inventaire, que voici.

Tank tops patternsToutes les images de ce composite sont des captures d’écran des différents sites marchands indiqués ci-dessous.

1. Blouse Datura de Deer & Doe, patron pochette uniquement 12,80€

2. Wiksten tank de Wiksten, patron PDF 10$, patron pochette 24$

3. Tiny pocket tank de Grainline Studio, patron PDF 12$, patron pochette 16$

4. Basics tank de Cali Faye Collection, patron PDF uniquement 12,99$

5. Sorbetto de Colette Patterns, patron PDF uniquement et gratuit 🙂

6. L’Instant de MLM Patrons, patron PDF uniquement 4€

Et vous, tentée par ce type de pièce ?

Belle après-midi ensoleillée et à tout bientôt !

LouiseD

 

 

 

 

(Collection) Printemps 2015 : Horizon breton

Collection P15 Image introBonjour mes petits chats,

Connaissez-vous le principe de la « collection capsule couture » ? J’imagine que oui, bien sûr !

Depuis que nos papesses des patrons de couture (Saraï de Colette Patterns avec sa Wardrobe Architecture ou Eléonore de Deer&Doe avec son Wearability project) alimentent notre réflexion sur la construction de garde-robes à notre image, on voit apparaître de temps à autre ce type de « mini-collections couture » ou de « collection capsule » chez les bloggeuses engagées dans cette démarche.

La spécialiste du genre sur les blogs couture francophones, c’est Clotilde ! Chaque saison, Clo nous régale de ses collections « prêt-à-créer ». En planche, elle nous présente ce qu’elle va coudre pour la saison à venir. Entre palette de couleurs, choix raisonné des modèles et même petit nom, les collections de Clotilde me font chaque fois voyager, réfléchir et constituent surtout une grande source d’inspiration.

Mais il y a aussi Julie, Mia, Elodie, Sandrine et certainement d’autres encore !  A chaque nouvelle collection publiée, je prends un plaisir fou à découvrir les envies des autres.

Le principe de réfléchir à sa garde-robe sous forme de collections capsule existe aussi chez les bloggeuses fashion, comme Babibulle ou Un-Fancy (un blog fashion « minimaliste » que j’ai découvert récemment grâce à Babibulle, absolument génial, avec plein de super goodies à disposition par ailleurs).

Cette volonté de se créer SA propre collection, à coudre ou à composer à partir de vêtements du commerce, de réfléchir à ce que l’on va porter, de s’approprier la mode en fonction de nos envies du moment, de planifier ses dépenses, d’adopter une démarche « textile » plus responsable et de raconter tout cela sur son blog, commence à tourner au vrai phénomène. Lire la suite

#FridayWearVideo #8

Bonjour à toutes et à tous,

Plus d’un mois après la diffusion de ma première vidéo créative, je suis enfin repassée derrière la caméra de mon ordinateur pour vous réaliser une nouvelle chronique #FridayWear en vidéo ! L’idée de cette vidéo hyper bavarde et totalement blabla est de vous parler de mes projets créatifs (tricot, broderie et autres) du moment (les finis, les encours) et d’aller un peu plus loin dans l’échange et le partage avec vous.

Un temps plutôt long depuis ma première vidéo, certes, mais principalement dû à quelques jours de vacances à Paris début avril et aussi car je voulais avoir suffisamment de nouveaux projets à vous présenter… Je suis plutôt lente que ce soit pour le tricot et la couture, les projets ne se renouvellent finalement pas si rapidement et qu’aujourd’hui, j’ai envie de prendre plus le temps pour faire bien les choses. Je privilégie le voyage tout autant que le résultat ! Slow attitude, quand tu nous tiens !

Sur la fréquence de mes vidéos en général et de ma chronique #FridayWear en particulier, la dernière fois, je vous avais dit que j’essayerais de me tenir à une vidéo toutes les deux semaines, mais je crois que cela va être un peu trop compliqué à tenir de mon côté. Une fois toutes les 3 semaines ou une fois par mois me semble plus réaliste. J’aurais le temps de vous manquer un peu comme ça 😉 Je ne m’empêche pas néanmoins de revenir un peu plus tôt si l’envie me prend soudainement de passer derrière l’ordi et de parler avec vous. On verra !

En tout cas, je voulais à nouveau vous remercier chaleureusement ♥♥♥ pour votre accueil, votre soutien et vos encouragements suite à la diffusion de ma première vidéo : j’ai été vraiment super touchée et émue ! Ça m’a vraiment boosté pour continuer à papoter avec vous via mon ordi.

Je vous laisse avec cette nouvelle vidéo, en espérant qu’elle vous plaise !

A très vite pour d’autres aventures.

Je vous embrasse et très bon week-end.
LouiseD

LIEN YOUTUBE : https://youtu.be/6t4l6HLHUzc

TIMING (pour celles et ceux qui veulent faire du step ;))

  • Introduction : jusqu’à 1:44
  • Tricot : de 1:45 à à 33:34
  • Couture 33:35 à 39:24
  • Conclusion : 39:25 jusqu’à la fin

LIENS TRICOT

Projets finis :

  • Cosy (me) de NCL Knits en Cascade Yarns 220 coloris « noir » et boutons de bois de la mercerie Loeb à Bienne
  • Knitting project bags sans zip (patron perso) : tuto à venir très vite sur le blog

Chaussettes / chaussons : 

  • Pompoms peds de Purl Bee (modèle gratuit de la mercerie newyorkaise Purl Soho), chaussettes courtes en deux couleurs avec des pompons grelots au dos, en laine spéciale chaussettes Fabel de Drops (mélange laine et nylon), 2 coloris : couleur principale « Brume de roses » long print (la laine qui fait des rayures toute seule !), couleur contrastante « Fushia »
  • La mercerie dans le 14e arrondissement de Paris qui vend de la Drops et où j’ai acheté les aiguilles pour tricoter les chaussettes : l’Atelier de la création
  • L’Atelier scandinave, la boutique de la rue d’Orcel dans le 18e arrondissement de Paris (près du marché Saint-Pierre) où trouver les chausettes-chaussons en jacquard beige et vieux rose, à semelles en cuir naturel
  • Le livre « Chaussons avec semelles à coudre, 11 modèles » de Zak (blog Zakadit) chez Bergère de France
  • Semelles en cuir avec intérieur fourrure chez Bergère de France
  • Le #KALChaussette en cours sur les réseaux sociaux (jusqu’au 1er mai)

Mailin Sweater :

Morning in Engelberg :

LIENS COUTURE

Trench Roger de République du chiffon :

  • Détails techniques couture intéressants : la patte de boutonnage cachée et le détail sur le bas des manches
  • Gabardine sable trouvée chez Cousette. Attention si vous cousez de la gabardine, prenez une « grosse » aiguille (taille 90) car cela se travaille comme du jeans !

Chemise d’avril :

  • Meissa Blouse de Papercut Patterns, patron uniquement disponible en version papier acheté chez Brin de Cousette à Paris (j’ai oublié de le préciser dans la vidéo), mercerie HYPER bien achalandée en patrons pochettes étrangers (Papercut, Named, Victory Patterns, Colette…) et accueil super sympa !
  • Tissu choisi pour cette chemise : coton Atelier Brunette Abstract. En revanche, attention au lavage avec les tissus de cet éditeur : à 30° ou à froid obligatoire pour une durée de vie plus longue de vos réalisations couture !

CONCLUSION

Les podcasts tricot et couture francophones explosent sur la Toile. Louise (du blog les Lubies de Louise) les a recensés dans un article qu’elle a publié hier ici. Merci encore Louise de m’avoir cité dans ton article.

« Affaire Aime comme Marie » : mon ressenti, mes conclusions

Chers lectrices et lecteurs de ce blog,

L’objectif de mon article du jour n’est pas de relancer la polémique ou même de faire la chasse aux sorcières. Je voulais juste vous faire part de mon opinion de cliente et de consommatrice de patrons indépendants quant à l’affaire « Aime comme Marie » et partager avec vous les conclusions que j’en ai tirées.

Quand l’affaire est revenue sur le devant de la scène fin mars et que certaines bloggueuses ont été inquiétées et sommées par courrier d’avocat de retirer leurs articles et de tailler dans leurs commentaires, j’avais choisi de ne pas m’exprimer ici ou sur les réseaux sociaux sur ce nouveau chapitre de cette histoire aux multiples rebondissements. Je n’ai pas voulu non plus modifier l’article que j’avais rédigé fin janvier sur la chemise Mythique, celui-ci ne me paraissant pas diffamant à l’égard de la marque et de sa créatrice (je l’ai relu au moins 50 fois).

Mais quelques nouveaux rebondissements (l’affaire des tissus) ou des marques de soutien « public » et dénuées de sens, dont celles que je ne m’explique toujours pas de l’une de mes boutiques préférées la Droguerie, m’ont mis un coup de massue sur la tête et depuis quelques jours, je suis triste, en colère et indignée.

Pour ne rien vous cacher, j’avais un avis plutôt contrasté et mesuré sur toute cette polémique : je n’arrivais pas à me faire une opinion claire, précise et surtout définitive. Même si j’étais peinée de voir la communauté couture coupée en deux, je voulais simplement continuer mon petit bonhomme de chemin et puis, oublier cette histoire, ne pas prendre position publiquement, passer à autre chose. Il y a avait encore le bénéfice du doute, la potentielle réaction des éditions de saxe ou de Burda… Et puis, les insultes et les jugements à l’emporte-pièce qui ont fusé dans tout le sens avaient fini de m’écœurer.

Mais aujourd’hui, avec le retrait de la vente des deux patrons questionnés fin janvier sans AUCUNE explication de la marque, je n’arrive pas à rester silencieuse, à garder tout ce que je ressens aujourd’hui pour moi et à ne pas le partager avec vous. Je n’arrive pas non plus à me dire que tout cela n’est pas grave et à faire comme si cela n’existait pas.

Car, en fait, si, je crois que toute cette histoire est GRAVE : ce dont il s’agit ici, c’est de ma passion non dénuée de sens ni anodine, qui m’anime quotidiennement, qui occupe une très grande partie de mon temps, de produits (patrons, tissus) auxquels je consacre une grande partie de mon budget, mais surtout, surtout de la CONFIANCE que je mets dans les créatrices de patrons indépendants pour me proposer un produit testé, abouti et professionnel.

Quand j’achète un patron indépendant, j’achète aussi un univers, un certain contact avec la créatrice (j’ai l’impression qu’elle m’explique, qu’elle parle, qu’elle va m’aider dans ma réalisation au travers de ses explications), un lien, une communauté, des valeurs. Aujourd’hui, je couds beaucoup et je n’achète pratiquement plus de vêtements dans le commerce : c’est une vraie démarche personnelle, une volonté de mieux consommer, de me vêtir de manière plus durable, plus responsable. Les créatrices indépendantes (désolée pour le féminin, mais elles sont quand même en majorité) m’ont aidé peu à peu à penser, à élaborer, à me lancer dans cette démarche.

J’étais cliente de la société Aime comme Marie, je lui ai acheté 3 patrons, Mythique, Mine de rien et Miss. A vrai dire, sans a priori aucun (j’ai découvert les patrons indépendants et la blogo couture il y a un an), j’aimais bien cette marque jusqu’à mi-janvier, et ce malgré mes premières expériences pas forcément heureuses avec les patrons Aime comme Miss et Aime comme Mine de rien. Les coupes étaient simples, basiques, peu adaptées à ma morpho mais cette marque me paraissait a priori sérieuse. J’appréciais également l’énergie de sa créatrice (je suivais avec intérêt ses outfits quotidiens ou ses projets tricots sur Instagram) et je me serais bien laisser tenter par un tissu ou deux (dont celui avec les ananas dont j’avais même fait la promotion sur ce blog lors de sa sortie).

Mais, outre le fait qu’en réalisant la Mythique, j’ai été super agacée de voir que les explications de cette chemise réalisée par la blogo entière depuis 2 ans et demi étaient toujours truffées d’erreurs pour un patron relativement cher, en tant que cliente, je me suis sentie méprisée et meurtrie par la réaction de cette société ces dernières semaines :

  • aucune réponse valable et argumentée de la part de la marque au sujet de la polémique sur les deux patrons questionnées fin janvier,
  • aucune « vraie » communication (communication dans le sens interaction avec les clientes) sur le sujet,
  • opacité sur les procédés de fabrication et les processus de création des patrons et des tissus,
  • aucune considération à l’égard des clientes,
  • aucun geste commercial à l’égard des clientes flouées (dont je fais partie),
  • manque de transparence totale,
  • modération à outrance des commentaires,
  • sortie “l’air de rien” d’un nouveau patron de chemise pour femmes en plein coeur de la crise (le même patron que Mythique, mais avec des pinces en plus sur le devant et dans le dos…),
  • retrait des deux patrons incriminés de la vente sans aucun mot d’explication de la part de la marque,
  • blocage sur Instagram (je suis bloquée par le compte “Aime comme Marie” depuis mi-mars – manifestement, souligner des erreurs dans les explications d’un patron n’a pas beaucoup plu à la créatrice…),
  • techniques d’intimidation envers des bloggueuses par l’intermédiaire de courriers d’avocat sans essayer de régler l’histoire en direct et de manière transparente.

Certes, la marque et sa créatrice ont le droit de se défendre devant ce qui est qualifié de « déferlement » et qu’une insulte quelle qu’elle soit n’a pas lieu d’être dans un tel débat (je condamne ceux et celles qui l’ont fait, car c’est archi nul et cela ne règle rien), mais n’y avait-il pas d’autres moyens, plus transparents, moins sujets à caution et qui auraient complètement levé le doute que de faire appel à un avocat et de continuer son business en faisant comme si de rien n’était ?

En tout cas, pour ma part et même en l’absence de réactions publiques des Editions de Saxe (EDIT du 12 avril 2015 : je n’avais pas compris qu’il y avait eu une réaction des Editions de Saxe dont vous pouvez prendre connaissance sur la page 71 du topic « Plagiat » de Thread & Needles ici / cette réaction non publique n’explique pas à mon sens le fait que la société Aime comme Marie est retirée de la vente ces deux patrons phares de sa collection sans aucune explication) ou de Burda, mon opinion est aujourd’hui faite et elle implique quelques décisions et/ou modifications sur ce blog :

  • Mon article et ses commentaires sur la chemise Mythique restent disponibles sur le blog (pour le moment, personne ne m’a demandé de le retirer). J’ai simplement réécrit l’intro. Vous le trouverez ici.
  • Je n’achèterais plus de patrons ni de tissus de cette marque, les façons de faire de cette société ne correspondant pas à mes valeurs personnelles, ni à ma démarche de construire une garde-robe fait-main durable et responsable. Ce n’est pas de la diffamation ou de l’appel au boycott, c’est une décision qui n’implique que moi et cet espace qui est le mien. C’est comme de décider de ne plus aller chez H&M parce que cette marque ne correspond pas à mes valeurs (ce que j’arrive à faire depuis plusieurs mois maintenant).
  • Je n’en ferais plus jamais la promotion sur mon blog ou sur les réseaux sociaux : avec le fait de ne plus acheter de produits de cette marque, je crois que c’est encore le seul « mini pouvoir » qui me reste aujourd’hui et je crois que personne ne peut me le retirer.
  • Je n’oublie pas non plus que je me suis retrouvée bloquée sur Instagram alors même que j’ai une influence réduite au sein de la communauté et que je n’avais à vrai dire rien fait de mal si ce n’est souligner des erreurs dans les explications d’un patron… Relativisons tout de même ! J’ai entrepris également de la bloquer de mon compte.
  • Je continuerais à coudre des patrons de marques indépendantes et à en faire la promotion mais en sélectionnant les marques pour leur sérieux et leur transparence sur leurs procédés de création. Avant l’achat de tout nouveau patron d’une marque que je ne connaitrais pas, je consulterais attentivement les « A propos » pour voir ce qu’il en est pour faire un acte d’achat éclairé et qui est en adéquation avec ma démarche.
  • Mes reviews de patrons que vous pourrez lire ici seront les plus objectives possibles et souligneront les défauts et les erreurs si tel est le cas. Les créateurs / créatrices seront informé(e)s d’éventuelles erreurs pour correction.
  • Je réfléchis à la rédaction d’une charte que je publierais ici dans mon « A propos » pour chaque lecteur de ce blog soit informé de ma démarche, même si cela peut paraître pompeux ou “trop sérieux” alors que ce n’est que de la couture. Toute cette histoire m’a montré qu’en fait même la couture amateur est un sujet sérieux avec lequel on ne rigole pas (ou plus). Ça peut aller jusqu’aux menaces judiciaires tout de même 😉

Je comprendrais aisément que vous ne soyez pas d’accord avec moi. Je me ferais un plaisir de vous répondre via les commentaires si vous vouliez réagir, tant que cela reste dans la limite du raisonnable. Chacun a évidement le droit de penser ce qu’il veut et heureusement, nous sommes dans un pays où la liberté d’expression a encore une certaine valeur. Enfin, j’espère !

Ne voyez pas autre chose dans ce billet qu’un cri du coeur de consommatrice, un avis totalement personnel ou un « Il fallait vraiment que ça sorte !!! » avant de clore définitivement ce chapitre.

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end.

LouiseD, une consommatrice désormais éclairée

 

(Chemise) #6 Granville au printemps

(c) LouiseD Granville au printemps introBonjour à tous,

La fin du mois de mars approchant à grands pas (oups, c’est aujourd’hui), il est plus que temps de vous montrer ma chemise mensuelle.

Petit rappel pour les nouveaux par ici : tout au long de 2015, je vais m’intéresser de près à une pièce du vestiaire féminin-masculin que j’affectionne particulièrement… la chemise. Pour écrire cette « saga chemises » tout au long de l’année, j’essaie un patron de chemise chaque mois (d’une marque indépendante pour l’essayer facilement si vous le souhaitez) et je poste une review détaillée, objective et sincère sur mon blog. D’autres articles plus généraux viendront bientôt (promis, promis, j’y travaille) compléter ce sujet ô combien passionnant !

Les précédents articles sur le sujet :

Pour fêter l’arrivée du printemps et son vent de renouveau, j’avais envie de fraîcheur, de douceur et de nouveauté. Mon choix s’est donc porté sur la Granville Shirt, l’un des tous derniers modèles de Sewaholic : une chemise classique, féminine et bien cintrée (trop peut-être, j’y reviens plus bas dans l’article).

Je n’avais jamais testé cette marque canadienne et je suis conquise ! Clarté des explications (et disponibles en français pour ce modèle), patron aux petits oignons (avec des crans de montage absolument partout), nouvelles techniques de montage inédites pour moi (notamment le col)… tout était réuni pour passer un très bon moment de couture !

Lire la suite

FridayWear #7… en vidéo !!!

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est le grand retour de ma rubrique #FridayWear… mais avec un format un peu, voire complètement modifié.

Cette rubrique, j’adorais l’écrire et la partager avec vous. Mais voilà, depuis le début de l’année, avec ma formation et mes divers projets à droite à gauche, le temps me manque et je n’arrive plus à l’écrire aussi bien que je le souhaiterais.

Je m’interrogeais depuis des semaines à comment faire pour continuer malgré tout, mais je n’arrivais pas à trouver la solution. Le week-end dernier, je suis tombée sur les premiers « podcasts tricot » francophones de Fille d’hiver et de Cocotteknits (liens plus bas). Cela a fait tilt dans ma tête. La solution était là, devant mes yeux, dans ces « nouveaux formats » qui débarquent (enfin) chez mes consœurs blogueuses et instagrameuses francophones. J’ai eu un plaisir fou à écouter Charlotte et Coralie parler de leurs passions pour le tricot et la couture, de leurs en-cours, de leurs projets. Si vous ne les avez pas encore écoutées, je vous engage à le faire !

Titre FridayWear vidéoLe format est hyper vivant, agréable, novateur. J’ai adoré. J’ai donc eu envie de tenter moi aussi cette expérience inédite et de transformer ma chronique #FridayWear en vidéo hyper bavarde.

Alors, ce n’est pas clairement dit comme cela dans la vidéo que je vous propose aujourd’hui… Et je vous prie de m’en excuser ! Pour tout vous avouer, j’ai recommencé mon introduction au moins 10 fois avant de lâcher l’affaire et de finalement faire quelque chose de tout court, tout concentré, tout simple. Je partais dans une introduction sans queue ni tête dès le début, de quoi vous faire fuir dès les premières minutes. Le plus dur dans l’histoire était vraiment de commencer : j’ai du faire des respirations yogiques pour calmer mon cœur qui battait à la chamade et je ne savais plus comment faire pour enrayer la moiteur de mes mains… Mais une fois la machine à blabla lancée, c’était vraiment super, je n’arrivais plus à m’arrêter. Je ferais mieux pour les intros (et pour le reste aussi, hein 😉 ), les prochaines fois, s’il y en a d’autres.

Comme pour mes #FridayWear, l’idée dans cette vidéo est de vous parler de mes encours, de mes projets, de nouveautés (si j’ai des coups de coeur) sur les trois activités créatives que j’affectionne le plus : le tricot, la couture et la broderie.

Dans l’introduction, je dis que j’ai essayé de faire court, mais en fait, ce n’est pas vrai. Le tout est quand même assez long. Mon fiancé a trouvé que j’étais complètement folle à lier de penser de publier une vidéo de 40 minutes : « nan mais 40 minutes, tu te rends compte, c’est hyyyyyypppper long !! Qui peut bien regarder un truc pareil ??? « . Bref. Moi, j’aime parler, et surtout de ces choses là. Je pourrais en parler pendant des heures. J’ai même dû me restreindre 😉 Vous voilà au moins prévenu. Adeptes du zapping et du format court, vous pouvez passer votre chemin : ici, c’est la slow attitude, on fait des vidéos longues et on prend son temps !

Ce premier épisode est loin d’être parfait dans sa réalisation. Il est même clairement maladroit et bourré de défauts : j’ai des tonnes de tics de langage, je fais des mimiques par milliers, je regarde assez peu la caméra. Je ne suis pas une as en montage : j’ai ouvert iMovie sur mon ordi pour la première fois cette semaine. Mais la vidéo est un format intéressant et j’ai très envie d’apprendre plein de trucs sur ce sujet. Du coup, c’est totalement améliorable.

J’ai très longuement hésité avant de diffuser ce « vidéo cast créatif ». C’est vraiment dur de se voir, de s’entendre surtout. J’ai l’impression d’avoir la voix d’une ado de 15 ans (et même d’être une ado de 15 ans), alors que j’ai 20 ans de plus.

Mais après réflexion, j’ai décidé de dépasser cette appréhension et de me jeter à l’eau. Allez, on y va, on y va.

Pour toutes celles et ceux qui ne sont pas intéressé(e)s par le tricot et/ou la couture et/ou la broderie, voici les timings des différentes parties :

  • Intro : jusqu’à 1:08
  • Tricot : de 1:08 à 25:14
  • Couture : de 25:14 à 32:52
  • Broderie : de 32:52 à 38:29
  • Conclusion : de 38:29 à la fin

Le lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=7LZD_qrZF8c&feature=youtu.be

 —-

LES LIENS

Voici tous les liens sur les choses dont je parle dans la vidéo.

LES PODCASTS TRICOT FRANCOPHONES
TRICOT

Modèles :

Laines :

La technique du tricot « ultra rapide » avec le fil tenu dans la main gauche et non dans la main droite

La mercerie du 18e arrondissement de Paris Les Petits points parisiens

COUTURE

Modèles :

Tissus :

BRODERIE

—–

Je vous souhaite une belle fin de journée et un bon week-end.

Moi, je vais aller finir mon Cosy (et m’enterrer un peu aussi…).

LouiseD

 

 

 

#lesp’titstutos #2 Comment prendre ses mesures ?

Je suis en train de travailler sur une commande de robe pour une amie qui vit au Japon. C’est-à-dire loin, loin, loin de mon petit village suisse ! Cette distance ne rend pas la tâche aisée, surtout en ce qui concerne le choix de la taille pour la dite-robe. Même si la robe est relativement simple à réaliser et pas très ajustée, comment être sûre de choisir la bonne taille de patron et de faire les bonnes modifications ? Lui demander simplement sa taille de commerce ? Cela me semble très risqué ! Impossible de lui coudre un modèle sans de vraies bonnes mesures.

Elle va donc être obligée de se débrouiller toute seule et prendre ses mesures elle-même et à distance pour que je puisse avoir une base de travail et lui réaliser une robe semi-sur-mesure.

Pour lui simplifier la tâche, je me suis attelée à la rédaction d’une petite fiche explicative « Comment prendre ses mesures ? ». En la rédigeant pour mon amie, je me suis dit que cette petite fiche pouvait vous intéresser également. Alors, je la partage.

Je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse sur le sujet. Je vous propose juste un concentré de ce que j’ai pu apprendre pendant mes cours de couture d’il y a quelques années, au gré de mes lectures et avec mon expérience des patrons sur-mesure et des patrons du commerce.

Pour m’assister sur ce coup-là, ma charmante assistante, Claudia (mon mannequin Cléo demi-38) a accepté de vous dévoiler ses dessous ! Avant d’attaquer la fiche technique, je voulais apporter ma contribution à ce débat tailles-mesures qui agite de temps à autre la blogo couture. Lire la suite

(Chemise) #5 Février : Archer au carré

(c)UPEH Archer au carréLa saga Chemises sur le blog se poursuit ! Le mois de février touche à sa fin et il est plus que temps de vous présenter la chemise de février, cousue déjà depuis le début du mois. Pour ce mois de février qui a été synonyme de stress des exams, de rires et de bonheur mais aussi de larmes, j’ai voulu me faire PLAISIR avec 1) un modèle que je voulais essayer depuis des lustres et 2) avec de belles fournitures.

Résultat de cette opération plaisir : une chemise Archer de Grainline Studio en Shine blue black d’Atelier Brunette. Tout ce qu’il me fallait pour mettre de la chaleur au coeur dans ce mois de février neigeux et glacial.

En la mettant la première fois, le côté « gendarmette » de mon choix de fournitures m’a sauté aux yeux. Peut-être inconsciemment ai-je voulu rendre hommage à mon grand-père et mon oncle gendarmes. Avec ses carrés noirs et bleus, ses boutons carrés et son côté militaire, elle est donc plus qu’au carré, cette Archer !

Présentation.

Lire la suite

(Chemise) #4 Janvier : Mythique polémique


Mythique polémiqueCette année 2015 sera ici sur ce blog l’année de la chemise. Le concept est de vous présenter une chemise par mois ainsi que des articles plus généraux sur ce thème (voir l’article le déroulé de mon projet, ici).

Pour ma première chemise de l’année, ma chemise de janvier, je voulais un modèle très très classique, comme une espèce d’étalon à ma recherche du patron de chemise parfait. J’ai donc choisi un modèle de chemise publié il y a deux ans et demi déjà : la chemise Aime comme Mythique de Aime comme Marie (Edit du 10 avril : je retire le lien car ce modèle a été retiré de la vente depuis avril 2015). Celle-là même qui fait l’objet d’une polémique qui agite la blogo couture et les réseaux sociaux depuis la semaine dernière… Lire la suite

(Chemise) #3 Caroline Ingalls, sors de ce corps !

 Préambule

J‘étais en train de finir d’écrire cet article quand c’est arrivé. Aujourd’hui, mon pays, la démocratie et la liberté d’expression ont été touchés en plein coeur. Cet acte indigne, barbare et meurtrier m’emplit d’une immense tristesse. Je suis là derrière mon écran, à 700 km de « chez moi », à lire, pétrifiée, les comptes-rendus de cette tuerie abominable chez Charlie Hebdo. Pour des raisons évidentes, je ne pourrais me rendre place de la République tout à l’heure pour me joindre au rassemblement, mais j’y serai en pensée. La liberté d’expression est l’une des valeurs qui m’est la plus chère. L’attaquer, c’est me toucher en plein coeur. Du coup, je me suis interrogée sur la publication de cet article d’une extrême futilité face à tant d’horreur et de barbarie. Mais finalement, je me dis qu’il ne faut pas se taire au contraire, mais parler, continuer à publier, écrire, dire ce que l’on pense, échanger, partager. Du coup, je maintiens la publication de cet article. Cela me donne l’occasion d’adresser mes messages de soutien aux familles des victimes, à la rédaction de Charlie Hebdo mais aussi de rendre un hommage à ces journalistes et ces caricaturistes qui risquent leur vie pour la liberté.

#jesuischarlie

———————————————————————-

JOHANNA REPUBLIQUE DU CHIFFON 1

Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…

Vous reconnaissez ? Non ? Mais enfin, c’est le générique de la Petite maison dans la prairie !

Cette série a bercé ma jeunesse. Je la regardais tous les midis chez ma Mamie en vacances en Bretagne en mangeant mes coquillettes jambon. Dès que j’ai commencé à coudre ma chemise Johanna, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à cette série et à ses personnages emblématiques.

Johanna, c’est la chemise de la dernière collection « Automne » de République du chiffon. Avec le trench Roger (que j’ai mis à l’ordre du jour de mes cousettes du printemps), c’est l’un de mes deux coups de coeur de cette collection de jolis patrons.

La description du modèle nous explique que « Johanna est une chemise structurée et ajustée. Esprit cow-girl, avec ses empiècements devant et dos, elle permet une multitude de variation et son petit col arrondi la féminise. Un modèle à décliner à l’infini pour toutes les occasions. »

Je n’arrive plus bien à me rappeler comment c’est arrivé mais avec ce tissu à rayures rose-orange et ce brin de dentelle, j’ai joué le jeu « cow-girl » plus qu’à fond ! Et le plus surprenant dans l’histoire, c’est que je suis ravie du résultat…

Lire la suite

(Blouse) #4 Une Airelle à col brodé

BLOUSE AIRELLE DEER&DOE 1

Depuis mon essai de broderie au crochet de Luneville sur ma robe Lucie de République du Chiffon (articles ici, ici et ici) cet été, je mourrais d’envie de recommencer. L’idée de broder le col de la blouse Airelle de Deer & Doe ne s’est pas imposée tout de suite. Avant d’en arriver là, je suis passée par diverses phases, une suite de petites choses et d’inspirations diverses. Je vous raconte ?

Lire la suite

(Chemise) #2 Bruyère, ma pref’ !

BRUYERE D&D 1

 Bruyère, je t’aime.

Tu es vraiment sympa avec moi car tu mets en valeur mes points forts tout en cachant mes défauts.

Tu allonges ma silhouette, et grâce à toi, j’ai l’impression d’avoir de longues jambes et la taille toute fine.

Tu es super confortable à porter.

Tu as su te marier avec les pièces maîtresses de mon vestiaire (jeans, leggings, bottes cavalières, baskets , sweats, sweaters, gilets…).

Tu es probablement le modèle cousu que j’ai le plus porté de toute ma vie.

Tu es définitivement mon patron préféré de cet automne-hiver 2014.

Dommage que tu sois si longue à réaliser car je t’aurais bien cousu plein de copines pour batifoler dans le placard.

Lire la suite

(Veste) #1 Ah, Michelle…

MICHELLE08

Michelle aura été un processus long, un accouchement difficile, le genre de projets qui ne va pas de soi.

Réflexions, allers et retours, doutes, idées avortées… J’aurais à peu près tout vécu avec ce modèle phare de la première collection de patrons pochettes de République du chiffon.

J’ai commandé le patron presque à sa sortie en avril ou mai avec la ferme intention de le coudre maintenant, tout de suite. Ensuite, je me suis laissée débordée par d’autres projets couture-broderie, trouvant toujours une bonne excuse pour reléguer Michelle à plus tard. Malgré les jolies versions que je voyais défiler sur la Toile, j’avais du mal à m’y coller. J’avais plusieurs idées pour faire de Michelle une veste vraiment unique (en appliquant une broderie sur les poches notamment) mais au fur et à mesure, Michelle a commencé à me faire peur. Cette coupe m’irait-elle bien ? Est-elle adaptée à ma morphologie ? En voyant les versions des unes et des autres, j’ai l’impression que Michelle mettait parfaitement en valeur les silhouettes fines et longilignes, mais quant était-il des silhouettes plus généreuses ? J’étais assaillie d’une série de questions stériles et inhibantes qui ne faisaient pas avancer le schmilblick.

En septembre, dans le cadre de ma démarche « bonnes résolutions » / « je sors de ma zone de confort », j’ai remis Michelle sur le haut de la pile. On arrête de se prendre la tête, on y va, on y va.

Je me suis attaquée à la toile, toujours emplie de mes 1001 réflexions à la noix, et Clo’s s’est lancée au même moment dans l’aventure Michelle. Avec son 46, elle m’a rassurée sur le fait que Michelle pouvait tout à fait se marier avec les formes. J’ai arrêté de me poser des questions et j’ai foncé.

Lire la suite

(Robe) #9 Une Aubépine mi-saison

ROBE AUBEPINE9

Je vous ai déjà dit que je kiffe grave les patrons Deer and Doe ?

Non ? Vous êtes sûrs ? Alors c’est que vous êtes nouveaux par ici…

Les lecteurs et lectrices réguliers de ce blog savent que je suis une très très grande fan de cette jolie marque française !

Cela tourne presque à l’obsession mais j’assume totalement ce presque mono-sujet. J’aime les modèles D&D, ses coupes qui mettent en valeur mes formes, les explications toujours limpides, les sew along où j’ai (ré)appris 1001 choses intéressantes, toutes les variations possibles à partir d’un même et seul modèle…

Et bien, je récidive, je rempile, je continue. Après Chardon, Sureau, Plantain, Réglisse, Centaurée, Châtaigne, Datura et Bruyère (outch, cette liste donne le tournis…), c’était au tour d’Aubépine de passer sous mon pied de biche.

Pour tout vous dire, j’ai cousu Aubépine dès le début de septembre, dès mon retour de vacances. Malgré les températures dignes d’un plein été qui ont duré presque jusqu’à mi-octobre, j’étais trop impatiente de commencer à me coudre mon vestiaire d’automne. J’ai même essayé de la porter quelques fois, mais évidemment, j’ai eu bien trop chaud…

Le mois d’octobre se termine avec des températures plus fraîches : je peux renfiler et vous présenter ma jolie Aubépine. Enfin !

Lire la suite