(Veste) #2 My name is Roger…

(c) LouiseD - Intre Trench Roger République du chiffonBonjour à toutes et à tous,

Et si on reparlait un peu de couture sur ce blog ? Je me rends compte qu’avec mes multiples activités dans tous les sens (tricot, vidéos, collection capsule, inventaire, bloganniversaire), cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé d’une réalisation couture (et comme j’ai pris beaucoup de retard dans ma saga chemises, hum hum…) ! Il est plus que temps de remédier à cela.

Aujourd’hui, je vais donc vous parler d’un modèle dont je vous ai abondamment parlé (dans mes deux vidéos !), que j’ai ADORÉ réaliser, un modèle ABSOLUMENT indispensable dans toute garde-robe féminine (enfin, à mon avis, hein !), une réalisation dont je suis vraiment MÉGA FIÈRE : le trench Roger de République du chiffon.

Âmes sensibles aux commentaires dithyrambiques, passez votre chemin : ici, il ne sera question que de louanges et compliments sur ce patron en passe de devenir l’un de mes patrons chouchou et valeur sûre (définition du concept de PVS ici). Il y a quand même des petites pétouilles dans les explications et sur la planche de patron que je ne manquerais pas de signaler à la créatrice : j’y reviens plus bas (dans la partie « Réalisation »).

Roger (le prénom de l’un de mes grands-pères by the way… et celui de l’un de mes James préférés ever 😉 avec Sean bien sûr), c’est donc le trench de la collection de pochettes République du chiffon paru l’automne dernier. Un modèle sur lequel j’ai immédiatement flashé quand Géraldine, la créatrice de république du chiffon, a présenté sa nouvelle collection automne-hiver. Ni une ni deux, en quelques clics, le patron était commandé. Mais tout comme ma version de Michelle, il m’a fallu un certain temps pour mûrir ma réalisation et m’y coller. Presque 6 mois… Tout ça pour refaire exactement la même version que le modèle de présentation ou presque ! Même tissu, même forme de col. Quelques détails changent, quand même (!) : les boutons (et encore, ils sont quand même très proches…), la doublure pas tout à fait de la même couleur (hum hum), les poches (que j’ai rajoutées, ma seule marque d’originalité. Ouf, l’honneur est sauf !).

Tout ça pour ça, me direz-vous… Oui, mais il me fallait absolument ce trench en gabardine sable. Lire la suite

Publicités

(Veste) #1 Ah, Michelle…

MICHELLE08

Michelle aura été un processus long, un accouchement difficile, le genre de projets qui ne va pas de soi.

Réflexions, allers et retours, doutes, idées avortées… J’aurais à peu près tout vécu avec ce modèle phare de la première collection de patrons pochettes de République du chiffon.

J’ai commandé le patron presque à sa sortie en avril ou mai avec la ferme intention de le coudre maintenant, tout de suite. Ensuite, je me suis laissée débordée par d’autres projets couture-broderie, trouvant toujours une bonne excuse pour reléguer Michelle à plus tard. Malgré les jolies versions que je voyais défiler sur la Toile, j’avais du mal à m’y coller. J’avais plusieurs idées pour faire de Michelle une veste vraiment unique (en appliquant une broderie sur les poches notamment) mais au fur et à mesure, Michelle a commencé à me faire peur. Cette coupe m’irait-elle bien ? Est-elle adaptée à ma morphologie ? En voyant les versions des unes et des autres, j’ai l’impression que Michelle mettait parfaitement en valeur les silhouettes fines et longilignes, mais quant était-il des silhouettes plus généreuses ? J’étais assaillie d’une série de questions stériles et inhibantes qui ne faisaient pas avancer le schmilblick.

En septembre, dans le cadre de ma démarche « bonnes résolutions » / « je sors de ma zone de confort », j’ai remis Michelle sur le haut de la pile. On arrête de se prendre la tête, on y va, on y va.

Je me suis attaquée à la toile, toujours emplie de mes 1001 réflexions à la noix, et Clo’s s’est lancée au même moment dans l’aventure Michelle. Avec son 46, elle m’a rassurée sur le fait que Michelle pouvait tout à fait se marier avec les formes. J’ai arrêté de me poser des questions et j’ai foncé.

Lire la suite