#lesp’titstutos #3 Tricote-toi un Il Grande Favorito !

Tuto Il grande Favorito - (c) LouiseDLe Il Grande Favorito d’Isabelle Kraemer est décidément la star du sweater, des réseaux et de la Toile ! Un succès fou et mérité pour ce modèle facile à tricoter et très accessible pour toutes celles qui voudraient entreprendre leur premier pull tricoté.

Après avoir parlé de ce modèle avec mes copines du tricothé helvétique fin janvier et évoqué mon premier Il Grande Favorito des trémolos dans la voix, je n’avais qu’une seule envie : recommencer ! Mon nouveau Il grande favorito a donc débarqué sur mes aiguilles, l’air de rien, un après-midi de révisions où je n’avais pas envie de travailler.

Deux Instagrameuses, qui venaient d’entreprendre elles aussi ce projet au même moment que moi, m’ont demandé de poster des photos au fur et à mesure de mes avancées sur mon Il Grande Favorito sur Instagram. Peu à peu, je me suis prise au jeu du pas à pas et un vrai tuto a pris forme.

Au gré des commentaires, j’ai compris que cela pouvait être utile pour les débutantes ou toutes celles qui se lançaient dans un projet de tricot un peu plus compliqué. Heureusement, mes followers professionnelles du tricot (Lily et Sandra) m’ont remises dans le droit chemin quand mes propos n’étaient pas tout à fait exacts, et des discussions se sont même engagées sur les techniques de blocage notamment (grosse mention pour l’essorage des tricots dans l’essoreuse à salade de la Bikette :)).

Les posts (avec tous les commentaires) du tuto sont toujours disponibles sur Instagram et vous pouvez les retrouver sous le hashtag #jetricoteilgrandefavorito. Mais parce que je trouve cela plus simple pour vous, j’ai regroupé tous mes posts Instagram dans un seul blog post et j’ai même préparé un PDF, disponible sur le lien suivant Tuto Il Grande Favorito – Une Parisienne en Helvétie, pour que celles qui voudraient se lancer dans ce beau projet aient tout sous la main, concentré au même endroit. J’espère qu’il vous plaira et surtout, qu’il vous sera utile.

Mon nouveau pull aura le droit à son post dédié par ici prochainement.

Bon tricot ! Lire la suite

Publicités

#lesp’titstutos #2 Comment prendre ses mesures ?

Je suis en train de travailler sur une commande de robe pour une amie qui vit au Japon. C’est-à-dire loin, loin, loin de mon petit village suisse ! Cette distance ne rend pas la tâche aisée, surtout en ce qui concerne le choix de la taille pour la dite-robe. Même si la robe est relativement simple à réaliser et pas très ajustée, comment être sûre de choisir la bonne taille de patron et de faire les bonnes modifications ? Lui demander simplement sa taille de commerce ? Cela me semble très risqué ! Impossible de lui coudre un modèle sans de vraies bonnes mesures.

Elle va donc être obligée de se débrouiller toute seule et prendre ses mesures elle-même et à distance pour que je puisse avoir une base de travail et lui réaliser une robe semi-sur-mesure.

Pour lui simplifier la tâche, je me suis attelée à la rédaction d’une petite fiche explicative « Comment prendre ses mesures ? ». En la rédigeant pour mon amie, je me suis dit que cette petite fiche pouvait vous intéresser également. Alors, je la partage.

Je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse sur le sujet. Je vous propose juste un concentré de ce que j’ai pu apprendre pendant mes cours de couture d’il y a quelques années, au gré de mes lectures et avec mon expérience des patrons sur-mesure et des patrons du commerce.

Pour m’assister sur ce coup-là, ma charmante assistante, Claudia (mon mannequin Cléo demi-38) a accepté de vous dévoiler ses dessous ! Avant d’attaquer la fiche technique, je voulais apporter ma contribution à ce débat tailles-mesures qui agite de temps à autre la blogo couture. Lire la suite

#lesp’titstutos #1 Custom ta Bruyère Deer&Doe avec des poches plaquées !

Bruyère+pocheEn cousant ma première chemise Bruyère de Deer&Doe, j’ai rajouté deux poches plaquées sur le corsage devant pour la personnaliser (cf. l’article sur le sujet). Alors que le Bruyère sewalong* organisé par Sandra sur son blog touche à sa fin (merci encore Sandra pour ce sewalong de très haut niveau), j’ai eu envie de vous préparer un ptit tuto (mon premier !) et un mini-patron pour partager avec vous la façon dont j’ai procédé pour ajouter des poches plaquées sur le devant de ma Bruyère.

*Et pour vous faire une robe à partir du patron de Bruyère comme la jolie version de Sandra publiée aujourd’hui sur son blog, suivez ses instructions : elle explique tout ici

J’ai été volontairement très détaillée dans la rédaction et j’ai fait de nombreuses photos afin d’être accessible aux plus débutantes d’entre nous. Si vous aussi, vous customisez votre Bruyère avec des poches plaquées grâce à ce tuto, n’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos réalisations par mail (louise.debute@gmail.com) : je me ferais un plaisir de les partager ici ou sur ma page Facebook.

—–

En plus de ce post qui contient l’ensemble du tuto, j’ai préparé un PDF avec l’ensemble des textes et des photos pour toutes celles qui préfèrent travailler avec un support off line ou une version papier.

Télécharger le tuto en PDF

—–

Pour l’impression du patron, choisissez le paramètre d’impression « en taille réelle » (sur PC) ou « 100% » (sur Mac). Un carré test se trouve sur le patron. Vérifiez qu’il mesure bien 5 cm X 5 cm avant de décalquer ou découper vos pièces. Le patron des poches se composent de deux morceaux : la poche plaquée et son rabas boutonné.

ATTENTION : contrairement au patron de la chemise Bruyère Deer&Doe, toutes les marges de couture des poches sont de 1 cm. Les pièces sont petites et sont plus simples à travailler avec moins de tissu, donc de marges de couture. 

Télécharger le patron des poches

—–

Pour cette version, je suis partie sur des poches coupées dans le biais. Cela permet de les faire ressortir et de mettre l’accent sur ce détail. Il est tout à fait possible de couper les poches dans le droit fil, mais attention aux raccords si vous utilisez un tissu à carreaux ou à motifs. Une autre possibilité serait de les couper dans un tissu contrastant. Par exemple, si vous utilisez un denim léger (comme celui des Trouvailles d’Amandine utilisé pour le modèle de présentation de la chemise Bruyère sur la boutique Deer&Doe) pour coudre votre Bruyère, vous pouvez tout à fait imaginer des poches coupées dans l’envers du tissu. Lire la suite