(Chemise) #7 Cool Myrcella

(c) LouiseD Cool MyrcellaDès que je pense à Myrcella, l’un des nombreux modèles de chemises de République du Chiffon, un seul adjectif me vient en tête : COOL ! Cool parce que confortable à porter, cool car facile à réaliser, cool pour son allure boyfriend shirt. De tous les modèles de chemises que j’ai essayés jusqu’à présent, Myrcella est franchement la plus casual, la plus loose et donc la plus cool d’entre toutes. Et un modèle cool, vous pouvez me croire, c’était tout à fait ce qu’il me fallait pour ma chemise de mai ! Lire la suite

Publicités

(Veste) #2 My name is Roger…

(c) LouiseD - Intre Trench Roger République du chiffonBonjour à toutes et à tous,

Et si on reparlait un peu de couture sur ce blog ? Je me rends compte qu’avec mes multiples activités dans tous les sens (tricot, vidéos, collection capsule, inventaire, bloganniversaire), cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé d’une réalisation couture (et comme j’ai pris beaucoup de retard dans ma saga chemises, hum hum…) ! Il est plus que temps de remédier à cela.

Aujourd’hui, je vais donc vous parler d’un modèle dont je vous ai abondamment parlé (dans mes deux vidéos !), que j’ai ADORÉ réaliser, un modèle ABSOLUMENT indispensable dans toute garde-robe féminine (enfin, à mon avis, hein !), une réalisation dont je suis vraiment MÉGA FIÈRE : le trench Roger de République du chiffon.

Âmes sensibles aux commentaires dithyrambiques, passez votre chemin : ici, il ne sera question que de louanges et compliments sur ce patron en passe de devenir l’un de mes patrons chouchou et valeur sûre (définition du concept de PVS ici). Il y a quand même des petites pétouilles dans les explications et sur la planche de patron que je ne manquerais pas de signaler à la créatrice : j’y reviens plus bas (dans la partie « Réalisation »).

Roger (le prénom de l’un de mes grands-pères by the way… et celui de l’un de mes James préférés ever 😉 avec Sean bien sûr), c’est donc le trench de la collection de pochettes République du chiffon paru l’automne dernier. Un modèle sur lequel j’ai immédiatement flashé quand Géraldine, la créatrice de république du chiffon, a présenté sa nouvelle collection automne-hiver. Ni une ni deux, en quelques clics, le patron était commandé. Mais tout comme ma version de Michelle, il m’a fallu un certain temps pour mûrir ma réalisation et m’y coller. Presque 6 mois… Tout ça pour refaire exactement la même version que le modèle de présentation ou presque ! Même tissu, même forme de col. Quelques détails changent, quand même (!) : les boutons (et encore, ils sont quand même très proches…), la doublure pas tout à fait de la même couleur (hum hum), les poches (que j’ai rajoutées, ma seule marque d’originalité. Ouf, l’honneur est sauf !).

Tout ça pour ça, me direz-vous… Oui, mais il me fallait absolument ce trench en gabardine sable. Lire la suite

(Bloganniversaire) Première bougie !

(c) LouiseD Première bougieBonjour à toutes et à tous,

Le 10 mai 2014, à l’occasion de l’opération #MeMadeMay, je publiais mon premier article sur ce blog. Je venais de découvrir la blogo couture, Thread & Needles et les patrons indépendants (enfin surtout Deer & Doe !). J’étais pleine d’appréhension, de doutes (ma vie couture-tricot-broderie 2.0, ça intéresse quelqu’un en vrai ?), de réserves (mon passé d’attachée de presse, sûrement… les blogs… la blague… mouhaha) face à cet espace que je ne maîtrisais pas du tout (oulala, mais comment ça marche WordPress ?). Et surtout, je ne pensais dire 366 jours plus tard qu’en fait (oups, j’ai un jour de retard…), blogguer, j’adore ça !

Cette première année a été une expérience incroyable, je le dis et je le répète !

Tenir cet espace m’a permis de découvrir une chouette communauté, de remettre le fait-main, la couture, le tricot et la broderie au centre de ma vie (et ça fait drôlement du bien), de remplir mon armoire de vêtements cousus et tricotés de mes petites mains (qu’en plus, comble du comble, je porte quasi quotidiennement !!!), de me lancer des défis que je n’aurais jamais cru (re)relever (une veste, un trench, un jeans, un pull, un gilet, entre autres !), de ne presque plus acheter de vêtements dans le commerce, d’enfin avoir la possibilité de respecter des valeurs qui me sont chères (responsabilité, réduction des achats compulsifs, mise en œuvre d’une garde-robe « durable »), de rencontrer en vrai et virtuellement de belles personnes, d’être reconnue (même incognito et sous pseudo, et ouais qu’est-ce que je croyais ;)) par des copines d’école perdues de vue depuis 10 ans (Anne-Laure, si tu passes par là;)), d’ouvrir le champs des possibles (est-ce qu’un projet professionnel pourrait être possible autour de la couture et du tricot ? Il faut voir ;)), d’oser confronter mes passions et mes réalisations au monde (bon même si je ne suis toujours pas à l’aise avec la partie photos…), d’échanger des avis et des expériences, de tenter des trucs (moi, dans une vidéo ? nan mais t’es ouf dans ta tête ???), de prendre confiance en moi, de pousser quelques gueulantes aussi…

Bref, bref, bref : que du bon, du beau et du vrai bonheur en barre ! Lire la suite

(Chemise) #3 Caroline Ingalls, sors de ce corps !

 Préambule

J‘étais en train de finir d’écrire cet article quand c’est arrivé. Aujourd’hui, mon pays, la démocratie et la liberté d’expression ont été touchés en plein coeur. Cet acte indigne, barbare et meurtrier m’emplit d’une immense tristesse. Je suis là derrière mon écran, à 700 km de « chez moi », à lire, pétrifiée, les comptes-rendus de cette tuerie abominable chez Charlie Hebdo. Pour des raisons évidentes, je ne pourrais me rendre place de la République tout à l’heure pour me joindre au rassemblement, mais j’y serai en pensée. La liberté d’expression est l’une des valeurs qui m’est la plus chère. L’attaquer, c’est me toucher en plein coeur. Du coup, je me suis interrogée sur la publication de cet article d’une extrême futilité face à tant d’horreur et de barbarie. Mais finalement, je me dis qu’il ne faut pas se taire au contraire, mais parler, continuer à publier, écrire, dire ce que l’on pense, échanger, partager. Du coup, je maintiens la publication de cet article. Cela me donne l’occasion d’adresser mes messages de soutien aux familles des victimes, à la rédaction de Charlie Hebdo mais aussi de rendre un hommage à ces journalistes et ces caricaturistes qui risquent leur vie pour la liberté.

#jesuischarlie

———————————————————————-

JOHANNA REPUBLIQUE DU CHIFFON 1

Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…Tatala, tatatala…

Vous reconnaissez ? Non ? Mais enfin, c’est le générique de la Petite maison dans la prairie !

Cette série a bercé ma jeunesse. Je la regardais tous les midis chez ma Mamie en vacances en Bretagne en mangeant mes coquillettes jambon. Dès que j’ai commencé à coudre ma chemise Johanna, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à cette série et à ses personnages emblématiques.

Johanna, c’est la chemise de la dernière collection « Automne » de République du chiffon. Avec le trench Roger (que j’ai mis à l’ordre du jour de mes cousettes du printemps), c’est l’un de mes deux coups de coeur de cette collection de jolis patrons.

La description du modèle nous explique que « Johanna est une chemise structurée et ajustée. Esprit cow-girl, avec ses empiècements devant et dos, elle permet une multitude de variation et son petit col arrondi la féminise. Un modèle à décliner à l’infini pour toutes les occasions. »

Je n’arrive plus bien à me rappeler comment c’est arrivé mais avec ce tissu à rayures rose-orange et ce brin de dentelle, j’ai joué le jeu « cow-girl » plus qu’à fond ! Et le plus surprenant dans l’histoire, c’est que je suis ravie du résultat…

Lire la suite

#FridayWear #5

Bonjour à tous et à toutes !

Nous sommes vendredi et il est temps de retrouver un nouveau numéro de ma chronique #FridayWear que je vous prépare avec plaisir un vendredi sur deux. Et plus, ça tombe bien, c’est l’heure du café 🙂

Il est un peu particulier pour moi ce #FridayWear car sa date de publication coïncide avec… mon anniversaire ! Ce n’était absolument pas voulu, mais voilà c’est comme ça. Aujourd’hui, c’est le #FridayWear #5 et j’ai 35 ans. Ce numéro est aussi spécial car c’est le dernier numéro de l’année 2014 ! La Parisienne en Helvétie prendra dès demain ses quartiers de Noël dans la capitale française pour 2 semaines de vacances et aura le plaisir de vous retrouver, fraîche et dispo dès le début de l’année 2015. Encore un 5, décidément…

EN RÉSUMÉ

Moi qui pensait naïvement qu’à l’approche de Noël et après un automne chargé en nouveautés, nos créatrices allaient se reposer et attendre l’année prochaine pour publier leurs nouveaux patrons, que nenni ! Des nouveautés, il y a en a eu pas mal encore depuis 2 semaines et que du beau encore une fois… Pour conjurer un échec couture, je me suis laissée embarquée dans un patron maison et j’ai pondu en une demi-journée une tunique pas trop mal. J’ai (presque) fini mes cadeaux de Noël handmade. J’ai des amis suisses formidables et j’ai déjà été gâté pour mon anniv avec des cadeaux de circonstances ! Et sinon, j’ai beaucoup écrit, lu et écouté la radio ces deux dernières semaines. Revue de détails de mes petites (re)découvertes en fin de chronique. Lire la suite

(Blouse) #4 Une Airelle à col brodé

BLOUSE AIRELLE DEER&DOE 1

Depuis mon essai de broderie au crochet de Luneville sur ma robe Lucie de République du Chiffon (articles ici, ici et ici) cet été, je mourrais d’envie de recommencer. L’idée de broder le col de la blouse Airelle de Deer & Doe ne s’est pas imposée tout de suite. Avant d’en arriver là, je suis passée par diverses phases, une suite de petites choses et d’inspirations diverses. Je vous raconte ?

Lire la suite

(Veste) #1 Ah, Michelle…

MICHELLE08

Michelle aura été un processus long, un accouchement difficile, le genre de projets qui ne va pas de soi.

Réflexions, allers et retours, doutes, idées avortées… J’aurais à peu près tout vécu avec ce modèle phare de la première collection de patrons pochettes de République du chiffon.

J’ai commandé le patron presque à sa sortie en avril ou mai avec la ferme intention de le coudre maintenant, tout de suite. Ensuite, je me suis laissée débordée par d’autres projets couture-broderie, trouvant toujours une bonne excuse pour reléguer Michelle à plus tard. Malgré les jolies versions que je voyais défiler sur la Toile, j’avais du mal à m’y coller. J’avais plusieurs idées pour faire de Michelle une veste vraiment unique (en appliquant une broderie sur les poches notamment) mais au fur et à mesure, Michelle a commencé à me faire peur. Cette coupe m’irait-elle bien ? Est-elle adaptée à ma morphologie ? En voyant les versions des unes et des autres, j’ai l’impression que Michelle mettait parfaitement en valeur les silhouettes fines et longilignes, mais quant était-il des silhouettes plus généreuses ? J’étais assaillie d’une série de questions stériles et inhibantes qui ne faisaient pas avancer le schmilblick.

En septembre, dans le cadre de ma démarche « bonnes résolutions » / « je sors de ma zone de confort », j’ai remis Michelle sur le haut de la pile. On arrête de se prendre la tête, on y va, on y va.

Je me suis attaquée à la toile, toujours emplie de mes 1001 réflexions à la noix, et Clo’s s’est lancée au même moment dans l’aventure Michelle. Avec son 46, elle m’a rassurée sur le fait que Michelle pouvait tout à fait se marier avec les formes. J’ai arrêté de me poser des questions et j’ai foncé.

Lire la suite

#FridayWear #3

On serait pas vendredi aujourd’hui ?

Mais si !

Le temps de se poser 5 minutes, de prendre un petit café, de sentir l’air du temps. Le temps de retrouver #FridayWear, ma chronique complètement blabla et hyper bavarde que je vous propose un vendredi sur deux.

Bonne lecture !

♥ EN RÉSUMÉ ♥

En ce morne mois de novembre, nos créatrices francophones, outre-Manche et outre-Atlantique mettent de la couleur dans nos coeurs en nous proposant de jolies nouveautés : quelques patrons (République du chiffon, Yvanne Soufflet, Tilly & the buttons, See Kate sew) et tissu (A nana’s fabric d’Aime Comme Marie). Le salon Création et Savoir Faire approche à grands pas avec son lot d’annonces. Le Sewvember bat son plein sur Instagram. J’ai retrouvé le chemin de la MAC et même essayé pour la première fois de ma vie une surjeteuse. J’ai repéré un défi sympa pour le mois de novembre. Je suis en train de devenir une hystéro du carreau. Je continue tranquillou mes encours tricot, j’ai découvert ma nouvelle laine chouchou et recherché en vain un modèle de bonnet pour homme. Pour finir, comme d’hab, les jolies réalisations marquantes des unes et des autres ! Lire la suite

Blablabla : #FridayWear, la nouvelle rubrique bavarde

Ça fait quelque temps que je pense à monter une rubrique « pot-pourri » sur ce blog où je pourrais regrouper à la fois les actus, les tendances, les coups de coeur, les inspirations, des réflexions perso, mes encours…

Et ce pour plusieurs raisons :

>> j’aime lire, découvrir de nouvelles choses, les écrire, les mettre en forme et les partager,

>> j’adore faire ce genre d’exercice de défrichage, de synthèse et de tri pour moi, alors je me suis dis que cela pourrait éventuellement vous intéresser aussi,

>> je suis très bavarde dans la vie mais aujourd’hui je passe une grande partie de mes journées seule à la maison devant mon écran à chercher du travail ou à travailler sur ma formation ou à coudre derrière ma mac ou derrière mes aiguilles à tricoter (plutôt dans le train à vrai dire). Si je parle, c’est souvent à mon chat, Miou Miou, qui a la fâcheuse tendance de répondre uniquement par des ronronnements ou des petits grognements. Et ça, c’est quand elle ne dort pas… Et comme elle dort 20h sur 24… Et surtout le jour, la coquine. Même si je parle à des gens (je vous rassure, quand même), que j’ai souvent mes copines sur Skype et des amis ici, le bavardage quotidien avec les collègues ou les copines de mon ancienne vie me manque. Peut-être même, la vie de bureau me manque-t-elle ? Ce bavardage virtuel pourrait-il être une bonne compensation, une sorte de remède ? On peut pas savoir si on n’essaie pas. Alors, j’essaie !

>> je voudrais conserver et consigner toutes ces infos comme une espèce de journal de bord, de répertoire de liens et d’inspirations en tous genres, de moodboards comme on dit dans mon métier (oh, le joli anglicisme!), ici sur ce blog. C’est finalement beaucoup plus pratique pour les retrouver ensuite, et même plus que Pinterest ou Facebook, où l’image est reine pour l’un, où les actus volatiles caractérisent l’autre. Et puis Instagram, c’est bien mais je ne peux pas donner libre cours à mon blabla.

En résumé, mon objectif avec cette nouvelle rubrique est de vous proposer un concentré personnel de mes lectures, découvertes, coups de coeur et inspirations en conservant dans la mesure du possible une coloration franco-suisse (on va essayer) et de bavarder avec vous. Le meilleur moyen de savoir si ça pouvait tenir la route était encore de me lancer. 

Le nom : #FridayWear, parce que j’imagine cette rubrique un peu comme le café d’après le dej du vendredi avec les collègues où tu blablates de tout et de rien, où tu échanges des infos fraîches et légères, où tu parles moins de boulot et plus de ce que tu vas faire le weekend, parce que le vendredi c’est le jour où tu peux officiellement t’habiller cool et relax, et aussi parce que j’aime bien le vendredi. Je crois que je suis vraiment nostalgique de ma vie de bureau ! – Le rythme : bimensuel (on va essayer et on avisera avec l’expérience) – Le jour de diffusion : le vendredi donc – Le thème : des actus sur la couture, le tricot, la broderie, la mode, les tendances, les bons plans, les coups de coeur, les jolies réalisations des unes et des autres… mais aussi mes encours, mes réflexions. Mon blabla, quoi !

Voici donc le premier numéro de #FridayWear.

Lire la suite

Mon « September issue » : bonnes résolutions et wish-collection automne-hiver

Photo intro

Dans une ancienne vie, j’aurais été exaspéré par les musiciens du métro qui me braillent leurs airs d’accordéon à 2cm des oreilles, j’aurais été blasée par tous ces reportages sur la rentrée qui envahissent la télévision, la radio, les journaux, j’aurais été un peu stressée à cause de la reprise du boulot, j’aurais intimement su que je n’allais probablement pas lever le pied avant Noël, je me serais acharné à acheter TOUS les magazines féminins de septembre pour découvrir entre deux rendez-vous pro les nouvelles tendances automne-hiver, je me serais forcément posé ces sempiternelles questions : « donc ok, le tartan est de nouveau à la mode cette année… Hum. Mouais. Mais comment je porte ça dans la vraie vie ? Ils veulent vraiment nous faire acheter des trucs pareils ? Ca coûte les yeux de la tête et je suis sûre que je ne rentre même pas mon bras dans la moindre jambe de pantalon… ».

Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui, je contemple par la fenêtre les vignes qui se balancent au vent et jaunissent doucement en attendant les prochaines vendanges, je compte les coups de cloche du temple du village, ha bon, il est déjà trois heures… ?, j’entends par la fenêtre les rires des enfants qui rentrent de l’école, eux qui sont déjà retournés en cours depuis presqu’un mois (le 11 août en ce qui concerne mon canton, le canton de Berne – complètement absurde pour la parisienne et française que je suis) et les derniers ELLE et Grazia se trouvent à plus de 15 minutes de la maison.

Le cadre a changé, le temps a ralenti, le rythme est devenu plus doux et ce n’est déjà plus du tout la rentrée en Suisse. Mais les habitudes ont la vie dure : pour moi, le début du mois de septembre, cela rime avec nouveaux crayons et stylos, nouvelle trousse, nouveaux carnets, bonnes résolutions, nouveaux projets, et évidemment l’incontournable to-do-list longue comme le bras !

Je vous en dis un peu plus ? Lire la suite

(Robe) #7 Lucie brodée, portée

Robe Lucie brodée portée07

Elle ne prévient pas, elle arrive comme ça, sans crier gare.

Tu ne te doutes de rien en t’emmitouflant dans le moelleux de la couette et en posant ta tête dans le creux d’une épaule douce et chaude, à l’heure où il est raisonnable d’aller dormir.

Elle attend son heure, embusquée dans les recoins de la nuit.

Elle, c’est cette garce d’insomnie.

Les coups de l’horloge du village s’accumulent, et de un, et de deux… Vais-je attendre les trois coups en me retournant dans mon lit et en essayant vainement de fermer l’oeil ? Avec l’âge, j’ai appris à ne plus résister, à laisser tomber les essais infructueux de respirations yogiques, de détente des chakras et autres relaxations de l’esprit. Quand on arrive pas à dormir, il faut faire quelque chose.

Ma solution, c’est d’écrire ce billet et de vous présenter ma belle Lucie brodée, portée, comme promis.

Lire la suite

Première robe brodée, la suite !

Robe Lucie brodée06

La grisaille s’est dissipée, le soleil est de retour et ma première robe brodée est terminée.

Cette tentative de broderie au crochet de Luneville sur vêtement s’est avérée être une belle expérience, beaucoup moins chronophage et stressante qu’envisagée. Une première très concluante qui ne me donne qu’une seule envie : recommencer le plus vite possible.

Évidemment, je n’ai pas eu le temps d’entreprendre THE photo shoot pour vous la montrer portée, ma belle Lucie République du chiffon « couture ». Donc pour vous faire patienter, je vous propose quelques photos des étapes de réalisation de la broderie et de la robe pour poursuivre le reportage photo entamé dans mon dernier post.

Lire la suite

Broder ou la thérapie anti-grisaille

IMG_0539Si on entend beaucoup le ronronnement de la MAC dans cet appartement depuis quelques temps (ma valise de vacances va être remplie de vêtements hand-made cette année, chouette), ce n’est pas encore pour vous présenter une de mes réalisations couture que je donne du clavier aujourd’hui.

Premièrement, un très très long poil dans la main pour la prise de photos de « me-myself-and-I » a poussé ces dernières semaines. Deuxièmement, une espèce de déluge de pluies, d’orages et de grisaille s’est abattue depuis quelques jours sur les montagnes jurassiennes. Cela rend toute prise de vue impossible et remplit nos coeurs, même les plus vaillants, d’une langueur monotone.

Ce qui m’amène aujourd’hui, c’est l’une de mes grandes passions dans la vie et dont je n’ai pas encore parlé sur ce blog : la broderie. Depuis mon arrivée en Suisse, rimant avec la découverte de la blogo couture et des marques de patrons indies, mes crochets de Luneville, mes paillettes, mes cuvettes ou autres tubes sont restés gentiment dans leur boîte. Les aiguilles à broder et les fils DMC ont peut-être pris l’air à l’occasion d’une boutonnière ou deux ou d’un essai de customisation d’une veste militaire restée sans lendemain… Mais c’est à peu près tout.

La couture occupait toutes mes pensées et mon énergie, pas de place pour la broderie.

Un tour sur la page Facebook de République du chiffon la semaine dernière et là, je tombe sur cette magnifique vidéo « Dior en miniature » gentiment partagé par Géraldine (ici). C’est tout simplement fabuleux, merveilleux, incroyable, magnifique toute cette beauté, ce travail, cette minutie, cette broderie si belle sur une robe en miniature… Et là, j’entends soudain un murmure qui grossit jusqu’à devenir les cris et les trépignements de mes crochets qui me hurlent depuis leur boîte : « Sors nous, sors nous, sors nous » !!! Peut-être serait-ce le bon moyen de lutter contre la mélancolie d’un après-midi pluvieux d’automne, heu pardon, de juillet, me dis-je.

Maintenant qu’ils sont sortis de la boîte, que j’ai étalé tous mes petits pochons de paillettes colorées sur la table, on fait quoi ? On brode, pardi !

 

Lire la suite

(Robe) #6 Lucie in the sky with diamonds…

RobeLucieRDC08Remarque avant lecture : cet article a été rédigé en regardant d’un oeil un match de coupe du monde (Suisse-Argentine)… Bien que peu intéressée par le foot, j’avoue que j’avais un faible pour les joueurs de mon nouveau pays. Désolée d’avance pour les coquilles éventuelles.

Je sais, le titre de cet article est hyper hyper facile… mais je n’ai pas pu m’empêcher 🙂 Vous me pardonnez ?

Un autre titre (beaucoup moins glamour) aurait pu être « Emballé, c’est pesé… » tellement, de mémoire, je n’ai jamais été aussi rapide dans ma vie de couturière pour coudre un modèle. D’habitude, je suis lente, très lente. Je réfléchis des plombes sur le patron, le tissu, les modifications à apporter, les petites détails à rajouter… Mais là, non. J’ai découvert le patron de la robe Lucie de République du chiffon sur le blog de Jolies Bobines (très jolie version avec un tissu imprimé canard, j’adooooorre) vendredi dernier et là, révélation : mais, mais, mais c’est le patron que je recherche depuis des semaines… !!! Incroyable 🙂 La robe débardeur parfaite pour l’été ! Il me la faut, maintenant tout de suite. Sans pinces, sans zip, sans boutons, sans contraintes… Quelqu’un a écouté mes rêves et m’a entendu. Merci Géraldine 🙂

Lire la suite